15 mai 2020

Qu’est-ce qu’un avoir?
Temps de lecture : 3 min

Kézia Varde
Diplômée d'un Master II en Droit des Affaires. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous venez de créer votre entreprise et vous venez tout juste de découvrir comment faire une facture? Il est donc temps de passer à l’étape suivante: comment corriger une facture. Il peut être tentant de simplement reprendre la facture et de la modifier, pourtant cette méthode n’est pas possible.

Afin de modifier une facture, il vous faut éditer ce que l’on appelle une facture d’avoir. Qu’est-ce qu’un avoir? Quand faut-il en créer un et comment établir une facture d’avoir? Legalstart vous apporte la réponse à ces questions. 

 

Facture d’avoir: quelle définition?

Avoir, facture d’avoir, note de crédit, ces différents termes désignent un même procédé comptable. Le but d’une facture d’avoir est de pouvoir corriger ou annuler une facture déjà émise. 

Pourquoi ne pas simplement corriger la facture erronée? Les règles comptables interdisent de supprimer ou d’altérer des documents comptable. Or une facture est un document comptable. En cas d’erreur, il est donc nécessaire de réaliser une nouvelle écriture comptable pour rééquilibrer les comptes. 

Une fois que vous avez émis et envoyé votre facture à un client, il n’est pas possible de simplement revenir en arrière. C’est pourquoi il est nécessaire d’éditer une nouvelle facture qui s’appelle la “facture d’avoir”. 

Ce procédé est couramment utilisé. Par exemple, lorsque vous achetez un vêtement dans une boutique et que vous souhaitez le rendre, on vous propose parfois de choisir entre un avoir et un remboursement. Dans cette situation, l’avoir devient en réalité comme un bon d’achat à utiliser dans la boutique. 

Il en est de même dans toutes les transactions. Prenons un exemple: si un fournisseur se trompe sur une facture. Il indique un montant de 110 euros au lieu de 100 euros. Comptablement, il doit émettre une facture d’avoir à l’attention du même client, afin d’annuler les 10 euros de trop-perçu. 

Attention: il ne faut pas confondre facture d’avoir et facture d’acompte. La facture d’avoir permet de corriger une facture tandis que la facture d’acompte matérialise simplement le paiement d’un acompte. 

Quand doit-on faire un avoir?

Les avoirs sont en réalité chose courante dans la vie des affaires, vous pouvez être amené à en réaliser à diverses occasions. Voici les 3 situations dans lesquelles une facture d’avoir sera nécessaire: 

  • Correction d’une facture erronée: il s’agit de la situation abordée précédemment. En cas d’erreur sur une facture, il est nécessaire d’en émettre une nouvelle pour corriger l’erreur. Le montant erroné peut alors faire l’objet soit d’un remboursement soit d’un bon d’achat. 

Exemple: dans le cas d’un fournisseur et son client, le fournisseur peut simplement préciser que la différence sera déduite de la prochaine facture. 

  • Annulation d’une facture: dans le cas d’un remboursement, le fournisseur ou prestataire doit “annuler” la facture émise par une nouvelle facture d’avoir qui reprend et annule le montant complet de la première facture. 

Exemple: un client retourne une marchandise (peu importe la raison), pour le rembourser, le fournisseur doit émettre une facture d’avoir du montant total de la première facture avant de rembourser le montant.

  • Geste commercial: il peut être intéressant pour les professionnels d’offrir des remises à leurs clients fidèles ou, à l’inverse, dans le cas où un client serait insatisfait. Toutefois, si la remise intervient après l’émission de la facture, il est nécessaire d’effectuer une “correction” de la facture grâce à un avoir. 

Exemple: un fournisseur envoie une marchandise à son client qui présente un défaut mineur. Lorsque le client lui fait part du défaut, le fournisseur décide de faire un geste commercial en lui offrant 10% de la facture. Dans sa comptabilité il doit donc faire un avoir sur facture. 

Comment établir une facture d’avoir?

La facture d’avoir n’est pas très différente d’un modèle de facture classique. Les mêmes mentions obligatoires de facture sont nécessaires. 

Quelques légers changements sont tout de même à noter. Puisqu’il s’agit d’une facture rectificative, il est nécessaire d’indiquer clairement le terme “avoir” dans le titre de la facture afin de ne pas créer de confusion dans la comptabilité. 

De même, au lieu de la mention “net à payer”, il faut renseigner le terme net à déduire. Il est possible de mentionner dans la facture les modalités de règlement, c’est-à-dire s’il s’agit d’un remboursement (et si oui, par quel moyen), d’un bon d’achat à déduire sur la prochaine facture, ou de tout autre moyen négocié avec le client. 

Quant à la comptabilisation d’une facture d’avoir, sachez que vous êtes libre de les numéroter comme des factures classiques ou de créer une nouvelle numérotation propres aux factures d’avoir par exemple. Il s’agit ici d’une simple préférence dans la gestion de votre comptabilité. 

Pour en savoir plus sur la gestion de la comptabilité de votre entreprise, n’hésitez pas à consulter le

Mise à jour: 15/05/2020

Rédaction : Kézia Varde, diplômée d'un Master II en Droit des Affaires. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.