03 juin 2021

Comment utiliser le crédit de trésorerie?
Temps de lecture : 4 min

Jeanne Bahu
Diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité

Certaines situations peuvent venir impacter la gestion quotidienne de la comptabilité d’une entreprise. C’est notamment le cas en cas de retard de paiement des clients ou de dépenses importantes liées à un nouveau projet. Pour compenser ce déséquilibre, l’entreprise peut avoir besoin de fonds. Le crédit de trésorerie pour l’entreprise est alors le mode de financement le plus accessible. Il s’agit d’un financement à court terme qui lui permet de combler son besoin de trésorerie. Zoom sur les différents crédits de trésorerie.

Qu’est-ce qu’un crédit de trésorerie? 

Les crédits de trésorerie sont des financements à court terme. Ils permettent à l’entreprise d’être débitrice pendant un temps, plus ou moins long. 

Ainsi, certains organismes de financement (établissement bancaire, factors, etc.) proposent de combler le solde négatif de l’entreprise: 

  • en acceptant que son solde soit négatif, mais qu’elle continue à effectuer des transactions;
  • en lui proposant une avance pour combler le défaut de paiement de ses clients;
  • en lui proposant un prêts de trésorerie en fonction de son domaine d’activité, de ses objectifs.

Ces différentes méthodes permettent de combler le besoin en fond de roulement (BFR). Lorsque ce besoin est positif, c’est que l’entreprise effectue plus de transactions que ses ressources ne le lui permettent. Les crédits à court terme de trésorerie permettent concrètement de remettre l’entreprise à flots, et d’éviter de provoquer une cessation de paiement.

Quels crédits de trésorerie sont proposés par les banques?

Les autorisations de solde négatif 

Les banques peuvent vous accorder un crédit de trésorerie, si votre solde est négatif et que vous êtes en attente de paiement de la part de vos clients. C’est aussi le cas si vous savez que vous allez effectuer un retrait d’argent conséquent qui vous ferait basculer vers un solde négatif. 

Deux options s’offrent à vous en fonction de votre besoin en fond de roulement, et du temps que vous estimez nécessaire pour combler ce besoin. 

  • La facilité de caisse: elle est ponctuelle et limitée dans le temps, elle est utilisée en cas de faibles décalages de trésorerie. En moyenne, votre entreprise ne peut être débitrice que 15 jours par mois. Votre banque accepte que votre solde soit négatif et que les transactions continuent malgré tout. 
  • L'autorisation de découvert: plus longue, elle vous permet d’être débiteur durant toute une année. La banque fixe un plafond négatif, vous permettant de continuer à effectuer diverses transactions, jusqu’à atteindre le plafond autorisé.

Les avances

Votre banque peut également vous proposer des avances, afin de faciliter les transactions à venir. Il s’agit d’un crédit de trésorerie efficace pour combler les défauts de paiement de vos clients, ou les dépenses importantes que vous allez être amené à faire:

  • Le crédit de campagne: ce crédit de trésorerie est dédié aux entreprises ayant une activité saisonnière. Elles peuvent bénéficier d’une avance remboursable dès qu’elles effectueront leurs premiers encaissements, durant la haute saison. 
  • La cession Dailly: l’entreprise remet ses créances à sa banque, qui lui remet en échange le montant de ces créances sous forme d’avance. Elle est plafonnée à une durée d’un an. 
  • L’escompte: sur le même principe que les deux avances précédentes, l’escompte permet de bénéficier d’une avance sur les factures qui n’ont pas encore été réglées par les clients. Cependant, l’entreprise sera pénalisée en cas de non-paiement par les clients, et deviendra redevable aux yeux de la banque ayant proposé l’escompte.

Quels sont les autres organismes proposant des crédits de trésorerie?

Les factors

Lorsque vous avez d’importantes factures impayées par vos clients et que vous avez besoin de trésorerie, n’hésitez pas à vous tourner vers des sociétés d’affacturage (aussi appelées Factors). Grâce à un contrat d’affacturage, ces sociétés ont vocation de racheter les factures puis d’en reverser le montant à l’entreprise, sous forme d’avance. 

Pour procéder à la vente des factures contre une avance de trésorerie, l’entreprise doit se tourner vers un établissement de crédit spécialisé. 

Bon à savoir: certains établissements de crédit dépendent des banques, cependant, d’autres sont totalement indépendants. N’hésitez pas à vérifier d’abord auprès de votre banque si elle ne propose pas d’ores et déjà ce service. 

Attention: certaines sociétés d’affacturage sont spécialisées dans un domaine particulier, prêtez-y attention.

La BPI

La Banque Publique d’Investissement (BPI) a décidé d’aider les entreprises à combler leurs besoins de trésorerie. Cependant, les aides qu’elle propose sont extrêmement ciblées, en fonction des régions, des domaines d’activités ou des objectifs à atteindre. 

Voici quelques exemple de prêts de trésorerie de la BPI.

  • Le prêt Back’up Prévention

Destiné aux PME et PMI de l’Ile-de-France, ce crédit de trésorerie permet de financer 50% du montant total demandé par l’entreprise. Il est plafonné à 500.000 € et permet de combler le besoin en fonds de roulement de l’entreprise.  

Le crédit de trésorerie proposé par la BPI est ici matérialisé par une avance financière pour combler les dépenses liées à la Recherche & Développement. Elle comble 80% de la créance, et son montant est de 30.000 € minimum.

Cette avance de trésorerie est destinée aux grandes entreprises et aux ETI (entreprise de taille intermédiaire). 

  • L’avance de trésorerie liée aux grands donneurs d’ordres

Les grands donneurs d’ordres sont l’État, les établissements publics, ou même les sociétés de HLM. Si vous détenez des créances, payables par ces grands donneurs d’ordres, la BPI se propose de les récupérer et de vous les proposer sous forme d’avance. Cette avance dure un an, mais peut être renouvelée.

Mise à jour : 03/06/2021

Rédacteur : Jeanne Bahu, diplômée d'un Master 2 de Droit de l'Université de Lille 2. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Gérer sa comptabilité

Télécharger gratuitement notre guide Financement, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Financement Télécharger le guide