En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
05 février 2019

Le renouvellement du bail commercial
Temps de lecture : 4 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Au moment de vous installer dans des locaux commerciaux, vous risquez très probablement d’être confronté au statut des baux commerciaux. Il s’agit d’un statut avantageux pour le locataire puisque le bail commercial lui permet de bénéficier d’un droit au renouvellement du bail commercial.

Avant de conclure votre bail commercial, vous souhaitez en savoir davantage sur son renouvellement? Vous trouverez ici toutes les clés pour bien comprendre le fonctionnement du renouvellement du bail commercial!

Renouvellement bail commercial



Tacite reconduction ou renouvellement de bail commercial: quelle différence?

Le bail commercial est un contrat de location généralement conclu pour une durée de 9 ans. À l’expiration de cette période, plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

La tacite reconduction du bail commercial

À l’arrivée du terme, si ni le locataire ni le propriétaire (autrement appelé bailleur) n’ont fait connaître leur intention de renouveler le contrat de bail commercial ou d’y mettre fin, le bail va implicitement et automatiquement être reconduit.

La tacite prolongation du bail signifie que le contrat de bail commercial, sans être renouvelé, va continuer à produire ses effets pour une durée indéterminée. Autrement dit, le locataire et le propriétaire du local peuvent y mettre fin à tout moment à condition de respecter un préavis de 6 mois.

Attention: la tacite prolongation n’est juridiquement pas très protectrice pour le locataire. En effet, tant que le bail n’a pas été renouvelé ou qu’un nouveau bail n’a pas été conclu, le locataire n’est plus titulaire du droit au bail. Il pourrait donc être confronté à des difficultés au moment de vendre son fonds de commerce.

Le renouvellement du bail commercial

Lorsque le locataire et le propriétaire des locaux se mettent d’accord sur le principe du renouvellement du bail commercial, cela va donner lieu à un nouveau bail. Dans la majeure partie des cas, le nouveau bail commercial est renouvelé dans les mêmes conditions que le bail venant d’expirer. Ce nouveau bail est en principe d’une durée de 9 ans.

Pour vous aider dans la rédaction de votre nouveau bail commercial, pensez à vous appuyer sur un modèle de renouvellement de bail commercial.

Comment renouveler son bail commercial?

Le locataire de locaux commerciaux bénéficie du droit au renouvellement de son bail commercial.

La demande de renouvellement de bail commercial doit être effectuée par le locataire. Pour obtenir le renouvellement, il doit en faire la demande au bailleur (par lettre recommandée avec AR), 6 mois avant la fin du contrat. Si ce délai n’est pas respecté, il a la possibilité de le faire à tout moment tant que le bailleur ne lui a pas donné congé. Et, suite à une reconduction tacite du bail, le locataire peut à tout moment demander le renouvellement du contrat.

Le propriétaire des locaux dispose alors de 3 mois à compter de la réception de la demande de renouvellement pour y répondre. À défaut d’avoir fait connaître sa réponse dans ce délai, ce dernier sera considéré comme ayant accepté le renouvellement du bail.

Attention: la demande de renouvellement du bail commercial doit impérativement inclure la mention suivante, “Dans les 3 mois de la notification de la demande en renouvellement, le bailleur doit, par acte extrajudiciaire, faire connaître au demandeur s'il refuse le renouvellement en précisant les motifs de ce refus. À défaut d'avoir fait connaître ses intentions dans ce délai, le bailleur est réputé avoir accepté le principe du renouvellement du bail précédent”.

Le propriétaire des locaux a la possibilité de refuser le renouvellement du bail. Néanmoins, si le motif de son refus n’est pas lié au besoin d’effectuer des travaux qui nécessitent l’évacuation des locaux, le bailleur devra verser une indemnité d’éviction au locataire.

Quels sont les effets du renouvellement de bail commercial sur le loyer?

Le renouvellement de bail commercial entraîne une reconduction du bail. Le nouveau bail est généralement renouvelé pour une durée de 9 ans, dans les mêmes conditions que le bail précédent. En pratique, le renouvellement peut être réalisé au moyen d’un simple avenant au bail commercial.

Néanmoins, lors du renouvellement de bail commercial, le propriétaire des locaux peut demander une révision du loyer. Pour que la demande de modification de loyer soit valable, elle doit:

  • Soit être formulée spontanément par le bailleur au moins 6 mois avant la fin du bail : le bailleur doit alors indiquer au locataire par lettre recommandée avec AR qu’il souhaite un renouvellement du bail commercial accompagné d’une révision du loyer;
  • Soit être proposée par le bailleur en réponse à la demande de renouvellement du locataire.

Dans tous les cas, s’agissant d’un bail commercial, la hausse des loyers va être plafonnée. En effet, le renouvellement du bail commercial loi Pinel prévoit que le loyer ne peut pas subir une majoration supérieure à 10% des loyers payés l’année précédente.

Mise à jour : 05/02/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?