05 juillet 2021

Comment faire pour ouvrir un magasin de vélos ?
Temps de lecture : 3 min

Ryuta Asai
Diplômé d'un Master 2 en Droit et Communication juridique à l'Université Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un magasin de vélos

Vous êtes passionné par le vélo? Vous avez envie d’ouvrir un magasin de vélos? Sachez que vous visez un marché en pleine expansion. En effet, les Français pédalent de plus en plus, que ce soit pour le loisir ou pour aller travailler. On peut le voir par la hausse de 32% des fréquentations des pistes cyclables en 2020 (entre mai et août) par rapport à l’année précédente. 

Vous vous demandez alors certainement quelles sont les conditions pour ouvrir un magasin de vélos? Comment établir un business plan? Quel statut juridique choisir? On vous explique tout pour vous aider dans la réalisation de votre projet.


ouvrir magasin vélo

Quelles sont les conditions pour ouvrir un magasin de vélos?

Faut-il suivre une formation pour ouvrir un magasin de vélos? 

Aucune formation ou diplôme n’est obligatoire pour ouvrir un magasin de vélos. Toutefois, il existe des formations dédiées, vous permettant d’établir correctement un business plan, une étude de marché ou encore d’apprendre à négocier avec des fournisseurs. Vous pouvez trouver des formations entièrement financées par le compte personnel de formation (CPF). Par ailleurs, si vous souhaitez vous spécialiser dans la réparation de vélos, une formation peut être utile voire nécessaire. 

Faut-il une franchise pour un magasin de vélos?

Lorsque vous vous lancez dans une activité commerciale, vous pouvez choisir d’exercer en autonomie ou en intégrant une franchise en concluant un contrat de franchise. Celle-ci présente des avantages et des inconvénients:

  • Avantages de la franchise: 
    • Elle permet de bénéficier de la réputation d’une marque connue du grand public: la clientèle est assurée et en ce sens, cela amoindrira les coûts liés à la communication. Il sera plus facile pour un cycliste souhaitant faire réparer son vélo de chercher une enseigne qu’il connaît. 
    • Pas besoin de réfléchir à un concept original, ce qui permet d’entreprendre en toute sécurité. Le choix des modèles de vélos, des pièces et accessoires à vendre, la décoration de la boutique seront des soucis en moins.
    • En général, le franchiseur vous accompagne dans vos démarches de recherche de local, de création de la société, ou même de formation, notamment s’il s’agit d’une enseigne spécialisée dans la réparation de vélos. 
  • Inconvénients de la franchise: 
    • Cela représente un certain coût: droit d’entrée, achat du stock de départ, aménagements du local pour accueillir les vélos, etc.
    • Cela donne moins de liberté dans la direction que vous voudrez prendre pour votre magasin: des directives sont à respecter, ce qui veut dire par exemple que les activités autorisées (location, vente, réparation, customisation…) ou le choix des produits à vendre seront restreints.
    • Vous devez payer des redevances à votre franchiseur tous les mois.
    • Si vous décidez de vendre votre magasin, il est probable que le contrat de franchise soumette la vente à l’autorisation du franchiseur. 

Pourquoi faire un business plan pour ouvrir un magasin de vélos?

Avant de vous lancer dans les démarches d’ouverture de votre magasin, il faut penser à élaborer un business plan. Autrement dit, vous devez réfléchir par exemple aux activités à exercer (réparation, vente, location…), au lieu où pourrait se situer votre futur magasin et savoir si votre budget est suffisant pour cela.

Choisir où ouvrir son magasin de vélos

L’emplacement géographique est une des données les plus déterminantes pour votre affaire. Il doit obligatoirement être pris en compte dans votre étude de marché. En effet, il faut étudier la zone de chalandise d’un magasin (c’est-à-dire la zone d’où provient la majorité de sa clientèle), l’implantation ou non des concurrents, le type de population présente, etc.

Concrètement, il s’agit de privilégier les rues commerçantes pour maximiser les chances d’être remarqué par les passants et les clients d’autres commerces voisins. Toutefois, vous pouvez aussi viser des quartiers de bureaux si vous vous spécialisez dans la vente de vélos de ville tournés vers les travailleurs, ou encore des zones touristiques si vous optez pour un service de location de vélos.

Calculer le budget nécessaire 

L’investissement nécessaire peut considérablement varier selon vos choix: franchisé ou non? centre ville ou zone de bureaux? superficie du magasin? Selon la taille, l’emplacement du magasin, le budget peut beaucoup varier. Il faut prendre en compte le prix du fonds de commerce, le droit d’entrée (en cas de franchise), l’investissement dans le matériel nécessaire, l’aménagement du local etc.

Quoiqu’il en soit, notez que selon l'activité envisagée, l’investissement nécessaire ne sera pas identique. En effet, si vous pensez vous lancer dans la vente de vélos, il faudra investir dans l’achat des vélos pour former votre stock. Cela demandera plus d’apport personnel que si vous choisissez de faire simplement de la réparation par exemple.

En outre, dès l’étape du business plan, il faut réfléchir à la forme juridique que va prendre votre entreprise. 

Quelle structure juridique choisir pour ouvrir un magasin de vélos?

Faire le choix du statut de son entreprise peut être compliqué mais nous sommes là pour vous accompagner ! Plusieurs possibilités s’offrent à vous. En général, les personnes souhaitant ouvrir une boutique choisissent de créer une société, et évitent le statut d’entreprise individuelle. En effet, créer une société permet de protéger votre patrimoine personnel, puisque la société dispose d’un patrimoine et d’une personnalité juridique propres.

Si vous souhaitez vous lancer seul, vous avez alors le choix entre: l’EURL ou la SASU.

Vous pouvez créer une société pour protéger votre patrimoine personnel: l’EURL qui se caractérise par des cotisations sociales faibles, ou la SASU qui permet de bénéficier d’une meilleure protection sociale du dirigeant et une souplesse dans le fonctionnement. 

Toutefois, l’EURL est régie par des règles relativement strictes, et la SASU est caractérisée par des charges sociales élevées.

Si vous préférez entreprendre à plusieurs: vous pouvez choisir la SARL ou la SAS. La SARL est le statut préféré des commerçants en ce qu’elle offre une sécurité de fonctionnement. De plus, elle est particulièrement adaptée pour les entreprises familiales. Concernant la SAS, celle-ci garantit une bonne protection sociale mais en contrepartie les cotisations sont réputées être assez élevées. 

Si vous n’êtes pas certain de la forme juridique que devrait prendre votre société, nous vous invitons à répondre à ce court questionnaire:

Mise à jour: 05/07/2021

Rédaction: Ryuta Asai, diplômé d'un Master 2 en Droit et Communication juridique à l'Université Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un magasin de vélos

Télécharger gratuitement notre guide Métiers dans le commerce, rédigé par nos juristes

Télécharger le guide Métiers dans le commerce Télécharger le guide