Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Devenir boucher indépendant : toutes les étapes  

Ancré dans la tradition gastronomique, le métier de boucher est un métier de passion. Face à l’arrivée des grandes surfaces, les bouchers indépendants ont su se distinguer en proposant une offre de meilleure qualité et en jouant la carte de la proximité. Par ailleurs, le statut d’indépendant présente bien plus de liberté que celui de salarié.

Du choix de l’emplacement aux formalités de création d’entreprise, toutes les étapes pour devenir boucher à son compte !

Mini-sommaire :

  1. Devenir boucher : j'obtiens mon diplôme !
  2. Comment choisir l'emplacement de sa boucherie ? 
  3. Le meilleur statut juridique pour le boucher indépendant 
  4. J'effectue le stage de préparation à l'installation 
  5. Quelles formalités pour ouvrir sa boucherie ? 

devenir boucher indépendant

Devenir boucher : j'obtiens mon diplôme !

La boucherie est une activité artisanale qui nécessite un certain savoir-faire. Tout le monde ne peut pas devenir boucher ! Le boucher doit pouvoir justifier d’une qualification ou expérience professionnelle dans son domaine. Pour ouvrir votre boucherie, deux solutions :

  • Vous êtes titulaire du CAP boucher, du BEP boucher, ou  d'un diplôme de niveau égal ou supérieur dans le domaine.
  • Vous pouvez justifier de trois années d’expérience professionnelle en tant que boucher salarié.

Vous êtes dans l’une de ces deux situations ? Vous pouvez donc devenir boucher indépendant !

Comment choisir l'emplacement de sa boucherie ?

Ouvrir sa boucherie ne s’improvise pas. Comme pour tous les commerces de proximité, l’emplacement d’une boucherie a une importance capitale dans ses résultats : choisissez le bien !

Pour ne pas faire d’erreur, nous vous conseillons de faire une étude de marché pour chaque emplacement envisagé. Le flux de passants est-il suffisant ? La boutique est-elle assez visible? Quels sont les concurrents à proximité ? L’objectif est d’évaluer le potentiel de l’emplacement.

Une fois votre emplacement choisi, vous devrez établir un bail commercial avec le propriétaire pour pouvoir y exercer votre activité de boucher.

Le meilleur statut juridique pour le boucher indépendant 

Plusieurs formes juridiques s’offrent à vous pour ouvrir votre boucherie. Les trois options principales sont les suivantes :

  • Le statut auto-entrepreneur
  • La société à responsabilité limitée (SARL ou EURL)
  • La société par actions simplifiées (SAS ou SASU)

Ouvrir une boucherie en auto-entrepreneur est déconseillé. En effet, ce statut est limité en termes de chiffre d’affaires et est assez peu adapté aux activités qui nécessitent des frais professionnels important.

A noter : Il peut toutefois s’avérer intéressant de devenir boucher en auto-entrepreneur si vous ne souhaitez pas avoir votre propre boucherie. Certains bouchers exercent comme des prestataires de services indépendants qui interviennent auprès de différentes boucheries pour des missions temporaires. Les caractéristiques du statut auto-entrepreneur sont souvent intéressantes pour effectuer ces missions.  

Si vous souhaitez ouvrir votre boucherie, vous devrez donc choisir entre la SARL et la SAS. Traditionnellement, la SARL est préférée par les bouchers pour sa stabilité et son encadrement légal. Elle est toutefois concurrencée par la SAS qui présente des avantages importants, notamment sur le plan social. Pour choisir la forme juridique de votre boucherie, nous vous renvoyons à nos fiches dédiées.

J'effectue le stage de préparation à l’installation

Rappelons que la nature de votre activité dépend du nombre de salariés que vous comptez employer :

  • Si votre boucherie emploie plus de 10 salariés, votre entreprise sera qualifiée de commerciale.
  • Si votre boucherie emploie moins de 10 salariés, votre entreprise sera qualifiée d'artisanale.

A vos débuts au moins, il y a donc de grandes chances que vous ayez le statut d’artisan ! A ce titre, vous devrez passer par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour effectuer un Stage de Préparation à l’Installation. L’objectif de ce stage est de vous apprendre la gestion d’une entreprise. Notamment, il est important de connaître les bases de la comptabilité d'entreprise avant de se lancer.

A noter : Vous pouvez être dispensé de ce stage si vous avez déjà été chef d'entreprise ou si vous êtes titulaire d’un diplôme de gestion d’entreprise. Vous êtes dans l’une de ces deux situations ? Rapprochez vous de votre CMA pour obtenir une dispense de stage et ouvrir votre boucherie directement !

Quelle formalités pour ouvrir sa boucherie ? 

A cette étape, il s’agit de donner une existence juridique à votre boucherie. De la rédaction des statuts aux formalités d'immatriculation de votre entreprise, les démarches peuvent s’avérer relativement complexes. Vous pouvez vous faire accompagner dans les démarches juridiques de création de votre boucherie.

Avant de débuter votre activité, vous devez aussi déclarer votre boucherie à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).

Une fois ces formalités effectuées, vous pouvez débuter votre activité et ouvrir votre boucherie ! Veillez alors à respecter la réglementation : origine de la viande, normes sanitaires, installations techniques, etc.

    

En ouvrant votre boucherie, vous devenez votre propre patron. Nombreux sont les bouchers salariés qui rêvent de franchir le pas ! Face aux risques d’un tel projet, prenez le temps d’analyser les opportunités qui s’offrent à vous. Si l’étude de marché s’avère concluante et que vous êtes prêt à vous investir pleinement dans un projet d’entreprise, n’hésitez plus et créez votre entreprise !

Mise en ligne : 10/07/2017

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Devenez boucher indépendant !