Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Créer une entreprise individuelle

Le régime social de l’EIRL

Entreprise Individuelle / EIRL
P A

Pierre Aïdan

Docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous souhaitez créer une entreprise individuelle tout en protégeant vos biens personnels ? L’EIRL est sans doute la structure juridique qu’il vous faut. Ce statut d’entreprise individuelle est célèbre pour permettre à l’entrepreneur de limiter sa responsabilité aux biens de son patrimoine professionnel.

Toutefois, le régime social qui se rattache à ce statut est un peu moins connu. Legalstart fait le point avec vous sur le régime social de l’EIRL.

Suppression du statut d'EIRL au profit du statut unique d'entrepreneur individuelle

Suppression du statut EIRL

Qu’est-ce qu’une EIRL ?

Avant de s’intéresser au régime social de l’EIRL, il faut d’abord bien comprendre ce qu’est une EIRL et à qui elle s’adresse. L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée, dite EIRL, est une forme d’Entreprise individuelle (EI) avec des particularités. Il ne s’agit donc pas d’une société.

La grande différence entre l’EI et l’EIRL est la suivante : l’EIRL permet à l'entrepreneur de faire ce qu’on appelle une déclaration d’affectation du patrimoine - c’est une déclaration qui lui permet de déclarer tous les biens dédiés à son activité professionnelle et seuls les biens déclarés pourront être saisis en cas de difficultés financières.

De fait, l’EIRL permet à l’entrepreneur individuel de limiter sa responsabilité aux biens qu’il aura spécifiquement décidé d’intégrer à ce patrimoine.

Pour autant, cette sécurité ne signifie pas que le gérant d’EIRL ne bénéficie d’aucune protection sociale, et encore moins qu’il soit exempté de cotisations sociales.

Quel est le régime social de l’EIRL ?

Le dirigeant de l'EIRL relève du régime social des TNS (travailleurs non salariés). Il est de ce fait rattaché à la Sécurité sociale des indépendants, ce qui lui permet de bénéficier d’une couverture sociale.

Attention, depuis le 1er janvier 2020, la Sécurité sociale des indépendants est intégrée au Régime général de la sécurité sociale. Ce changement est toutefois automatique et n’implique pas de démarches supplémentaires pour les gérants d’EIRL déjà assurés.

Il y a 3 organismes avec lesquels le gérant d’EIRL est en lien :

  • La caisse d’assurance maladie pour les questions de santé : par exemple, s’il tombe malade, l’entrepreneur peut se faire rembourser ses frais de santé par la caisse d’assurance maladie de son lieu de résidence.
  • La caisse d’assurance retraite pour les problématiques relatives à la retraite.
  • L’URSSAF pour les cotisations sociales.

Comment calculer les cotisations sociales du gérant d’EIRL ?

Mis à part la possibilité de créer un patrimoine professionnel distinct du patrimoine personnel de l’entrepreneur, l’EIRL présente d’autres atouts. L’un des autres avantages de l’EIRL est que l’entrepreneur peut choisir entre l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés. Le calcul des cotisations sociales de l’EIRL dépend alors du type d’imposition que le gérant de l’EIRL a décidé de choisir :

Si l’EIRL est à l'IR : le montant des cotisations sociales du gérant est évalué en fonction du bénéfice imposable de l’entreprise.

Si l’EIRL est à l'IS : il y a deux éléments à prendre en compte pour le calcul des cotisations.

  • L’entrepreneur paye des cotisations sociales sur la rémunération nette annuelle qu’il se verse.
  • Des cotisations sociales sont également prélevées lorsque l'entrepreneur se verse une partie des bénéfices sous forme de "dividendes".

L’entrepreneur individuel à responsabilité limitée peut ainsi adapter les charges de l'EIRL en fonction de sa situation personnelle.

Pour ce qui est des cotisations sociales, elles sont définies en fonction de la situation de l’entrepreneur. Il faut alors considérer la nature de la cotisation (maladie, retraite…) ainsi que les revenus professionnels de l’entrepreneur.

Par exemple : le taux de cotisation à la caisse d’assurance maladie d’un artisan dont les revenus professionnels sont compris entre 44 576 et 202 620 euros est de 6,35%.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
P A

Pierre Aïdan

Docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Commencer les démarches

Créer une entreprise individuelle