La saisie d'une voiture : un bon moyen de se faire payer

La saisie de voiture est un bon moyen d’obtenir le règlement d’une facture impayée. Afin d’en bénéficier, vous devez avoir épuisé les procédures de recouvrement amiable. Celles-ci sont en effet indispensables pour lancer une procédure judiciaire, telle que la procédure  d'injonction de payer

Il vous sera ensuite possible de mandater un huissier pour qu'il procède à la mise en œuvre de mesures d’exécution, mesures contraignantes à l’encontre de votre débiteur, parmi lesquelles on trouve notamment les saisies. En pratique, la saisie de véhicule est très courante lorsque un débiteur refuse de s’exécuter. 

Mini-sommaire :

1- Quelles conditions préalables ?

2- Comment effectuer une saisie de voiture ?

3- Quels sont les véhicules qui peuvent faire l'objet d'une telle mesure ?

4- Quels en sont les effets ?

Saisie voiture

Quelles conditions préalables ?

Pour que vous puissiez procéder à la saisie du véhicule de votre débiteur, vous devez : 

  • Être en possession de ce qu'on appelle un "titre exécutoire". Il s'agit généralement d'une décision de justice qui reconnait que le débiteur vous doit de l'argent. L'ordonnance d'injonction de payer, revêtue de la « formule exécutoire », fait ainsi office de titre exécutoire (l’apposition de cette formule sur l’ordonnance peut être demandée au greffe du tribunal compétent à l’expiration d’un délai d’un mois à compter de la date de la signification, sous réserve que le débiteur ne fasse pas opposition dans ce même délai)
  • Le débiteur doit (i) soit vous payer une somme d'argent dont l'échéance est dépassée (ii) soit vous livrer la voiture que vous avez acheté ou vous rendre la voiture que vous lui avez prêtée.

Comment effectuer une saisie de voiture ?

Il existe deux façons différentes d'effectuer une saisie de véhicule :

  • La saisie par déclaration : l'huissier déclare la saisie de la voiture du débiteur à l’autorité administrative (plus précisément, au Système d’Immatriculation des Véhicules – SIV). Il s’en suit que la déclaration, le transfert ou la délivrance d’un nouveau certificat d’immatriculation pour le véhicule concerné est prohibée. Par conséquent, votre débiteur pourra continuer à utiliser sa voiture mais il ne pourra pas la vendre ;
  • La saisie par immobilisation : l'huissier immobilise le véhicule, généralement au moyen d'un « sabot de denve r» fixé sur l’une des roues du véhicule saisi. Votre débiteur ne pourra donc ni utiliser son véhicule, ni en disposer.

Dans ces deux hypothèses, la saisie par l’intermédiaire d’un huissier est obligatoire. Vous ne pouvez pas vous même contacter la préfecture ou immobiliser la voiture de votre débiteur. 

Quels sont les véhicules qui peuvent faire l'objet d'une telle mesure ?

Il existe trois conditions cumulatives pour que le véhicule de votre débiteur puisse être saisi : 

  • Il doit s'agir d'un véhicule terrestre à moteur. Vous pouvez ainsi aussi bien recourir à la saisie d'une voiture, d'une moto que d’un quad ;
  • Votre débiteur doit être le propriétaire du véhicule (et non pas seulement l'utilisateur) ;
  • Le véhicule ne doit pas être nécessaire à l'activité professionnelle du débiteur (par exemple, si votre débiteur est chauffeur de taxi ou VTC, vous ne pourrez pas saisir la voiture qu’il utilise dans le cadre de son activité professionnelle).

Quels en sont les effets ? 
 

  • Saisie par déclaration : une telle saisie vous permet d'exercer une pression sur le débiteur afin de l'inciter à vous rembourser. La saisie rend indisponible son bien, ce qui signifie qu’il ne lui est pas permis de vendre son véhicule tant qu'il ne ce sera pas acquitté de la somme qu'il vous doit. Il peut en revanche toujours utiliser son véhicule. La saisie par déclaration est à ce titre moins handicapante et moins percutante pour le débiteur que la saisie par immobilisation.
  • Pour la saisie par immobilisation : cette saisie constitue également un bon moyen de pression sur votre débiteur, dans la mesure où le véhicule de celui-ci est immobilisé ; il ne peut donc pas s’en servir. L'objectif principal de la saisie d'une voiture reste toutefois de vendre le véhicule saisi, afin que le créancier se paie sur le prix de vente. C’est pourquoi des enchères publiques font généralement suite à la saisie. Celles-ci peuvent néanmoins être évitées si  le débiteur trouve lui même un acheteur, sous réserve de l’accord du créancier. Avant de mettre en place une saisie par immobilisation, il est conseillé de se renseigner sur l'état du véhicule du débiteur afin d’évaluer les chances de recouvrement de la créance, et d’arbitrer avec d’autres mesures d’exécution, telles que la saisie attribution ou encore la saisie sur rémunération.

La saisie d'une voiture est un bon moyen de se faire rembourser par son débiteur. Pour cela, vous devez posséder un titre exécutoire, obtenu à l’issue d'une procédure contentieuse.

Date de mise à jour: 17/06/2016

Rédacteur: Clara Ripault, diplômée de l’université Paris II Panthéon-Assas, élève avocate (HEDAC). Clara est spécialisée dans les problématiques liées à la propriété intellectuelle et la création d’entreprise. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Démarrez une procédure d'injonction de payer en ligne