En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
09 avril 2019

Assurance restaurant: les incontournables

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
Temps de lecture : 5 min

Au moment d’ouvrir votre restaurant, pensez à vous assurer! En effet, les risques sont multiples dans la restauration: brûlure d’un cuisinier, intoxication alimentaire, panne de la chambre froide, vandalisme, la liste est longue.

Quelles assurances souscrire pour son restaurant? Legalstart fait le point avec vous sur les différentes assurances restaurant nécessaires pour être protégé contre les risques inhérents à l’exploitation d’un restaurant.



assurance restaurant



Quelles sont les assurances classiques pour ouvrir un restaurant?

Certaines assurances sont indispensables pour la majorité des activités économiques. C’est le cas de l’assurance RC pro et de l’assurance multirisque qui ne doivent pas être négligées dans le secteur de la restauration.

L’assurance RC pro pour son restaurant

L’assurance responsabilité civile professionnelle, dite assurance RC pro, est une assurance dont la souscription est incontournable pour tout restaurateur. En effet, cette assurance permet de protéger l’entreprise des éventuels dommages causés à l’un de ses clients, de ses fournisseurs ou à un tiers, dans le cadre de ses activités.

L’assurance RC pro couvre donc tous les dommages causés directement par le restaurant au sens large, puisqu’il garantit les dommages causés par les employés, les bâtiments, le matériel mais également l’alimentation.

Le restaurant va ainsi s’acquitter chaque mois d’une prime d’assurance RC pro. Par la suite, si l’entreprise cause un dommage à une personne dans le cadre de ses activités, c’est l’assurance qui se chargera du paiement des réparations, dans la limite du montant de la franchise*.

*Dans la plupart des contrats d’assurance, en cas de dommage, l’assuré doit s’acquitter d’une franchise, c’est-à-dire qu’un montant fixe ou qu’un pourcentage des frais du sinistre reste à sa charge.

Exemple: si, au cours du service, l’un des serveurs renverse involontairement un plat brûlant sur l’un des clients du restaurant, l’assurance RC permet de couvrir:

  • Les dommages corporels: cela correspond à l’indemnisation des brûlures et éventuelles coupures liés aux bris de plats (hospitalisation, arrêt de travail, etc.).
  • Les dommages matériels: cela couvre l’indemnisation liées au nettoyage ou au remplacement des vêtements en cas de tâches.
  • Les dommages immatériels: cela correspond aux préjudices liés au traumatisme.

Il arrive régulièrement que des dommages surviennent dans le cadre des activités d’un restaurant. Indemniser de tels préjudices pouvant s’avérer extrêmement coûteux, il est donc essentiel de souscrire à une assurance RC pro.

L’assurance multirisque pour les locaux et les biens de son restaurant

L’assurance multirisque permet d’indemniser le restaurateur lorsqu’un risque majeur, affectant le local ou les biens du restaurant, survient. Il s’agit donc d’une assurance du local commercial mais aussi des biens du restaurateur.

Ce risque peut être de différents ordres: il peut s’agir d’une catastrophe naturelle, d’un incendie, d’un dégât des eaux, mais également d’actes de vandalisme ou de vol en tous genres.

Les risques couverts par l’assurance doivent toujours être précisés au sein du contrat. Avant de s’engager, il est donc essentiel d’en prendre connaissance pour s’assurer que les risques les plus prévisibles seront couverts. Le contrat d’assurance d’un restaurant de plage doit, par exemple, couvrir les préjudices pouvant être causés par une tempête ou par la marée du siècle. Il est généralement possible de négocier avec l’assureur pour ajouter ou retirer certains risques du contrat.

À noter: une assurance couvrant les pertes d’exploitation liées à un sinistre peut être incluse dans l’assurance multirisque. Elle permet de couvrir les pertes financières du restaurant liées à la fermeture totale ou partielle ainsi qu’à la baisse d’activité suite au sinistre. Si cette assurance perte d’exploitation n’est pas prévue au contrat d’assurance multirisque, il peut être judicieux d’y souscrire de manière indépendante.

Quelles sont les assurances propres à la restauration?

Il existe un certain nombre d’assurances professionnelles spécifiques à l’activité de restauration. Ces assurances sont de deux ordres: les assurances couvrant la perte de marchandises et celles protégeant les salariés.

L’assurance restaurant contre la perte des marchandises

L’un des risques majeurs auquel peut être confronté un restaurateur est la perte de son stock de marchandise. En effet, l’acquisition de la nourriture et des boissons est l’un des postes de dépense les plus importants pour le restaurant. Il est donc primordial d’être assuré contre ce risque. Pour cela, il existe principalement deux types d’assurance:

  • L’assurance arrêt du froid: cette assurance restaurant a pour objectif de couvrir le préjudice subi en cas de panne ou de dérèglement de la chambre froide ou du camion frigorifique. En effet, un tel incident a pour conséquence de briser la chaîne du froid et de faire perdre au restaurateur une grande partie de sa marchandise.
  • La garantie sommelier: si le restaurant possède une cave importante et de qualité, il est important que l’assurance restaurant couvre la perte ou la détérioration des bouteilles de vin, de champagne et d’alcool en général.

L’assurance restaurant pour les salariés

Lorsque le restaurateur décide de recruter des salariés, il doit obligatoirement souscrire une mutuelle santé d’entreprise adaptée à leur situation. Cette assurance permet de leur proposer une couverture santé complémentaire aux garanties offertes par la Sécurité sociale.

La mutuelle santé d’entreprise est d’autant plus importante au sein d’un restaurant puisque les salariés sont exposés à de nombreux risques: utilisation d’outils coupants, maniement de fours, plaques et plats brûlants, travail debout et déplacement de charge lourde, etc.

Le restaurateur doit alors se tourner vers une mutuelle santé spécifique au secteur de la restauration.

Assurance restaurant: quel prix moyen?

Le contrat d’assurance restaurant peut se composer d’une ou de plusieurs des assurances listées ci-dessus. Ainsi, chaque contrat d’assurance est adapté en fonction de l’activité et des besoins du restaurant. Il est donc difficile de déterminer précisément le coût d’une assurance restaurant. Le coût de l’assurance professionnelle restauration tient compte des éléments suivants:

  • L’activité exercée: l’assurance professionnelle de restauration rapide ne sera en effet pas la même que celle d’un restaurant étoilé.
  • La surface du local consacré à l’activité: plus le local est grand, plus le prix de l’assurance est élevé.
  • Le chiffre d’affaires du restaurant
  • La situation géographique du restaurant: un restaurant de bord de mer et un restaurant en plein centre ville ne risquent pas de subir les mêmes dommages.

Au minimum, le coût de l’assurance restaurant est d’environ 2000€ annuel.

Il est essentiel de demander plusieurs devis d’assurance restaurant avant de conclure définitivement un contrat. En effet, les devis permettent de comparer les offres des différentes compagnies d’assurance pour avoir une vision globale des prix proposés et des prestations exercées par chacune d’elle.

Lors de la rédaction de votre business plan de restaurant, pensez à prendre en considération le coût de l’assurance restaurant.

Mise à jour : 09/04/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.