Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Les auto-entrepreneurs doivent-ils s'assurer?

Opter pour le régime de l’auto-entrepreneur, c’est choisir d’être indépendant, par opposition au salariat. En conséquence, comme pour un chef d’entreprise ou les autres entrepreneurs individuels, l’auto-entrepreneur est responsable des dommages qu’il cause ainsi que des dommages causés par les choses dont il a la responsabilité (locaux, équipement, objets vendus ou fabriqués…).

En conséquence, certaines assurances sont obligatoires pour l’auto-entrepreneur, tandis que d’autres sont simplement conseillées. On vous explique tout pour vous permettre de créer votre auto-entreprise sereinement et d’éviter les mauvaises surprises !

Mini-sommaire :

  1. Comment savoir si je dois souscrire à une assurance auto-entrepreneur ?
  2. Assurance responsabilité civile professionnelle : pourquoi faire ?
  3. Assurance décennale pour les auto-entrepreneurs du bâtiment

Assurances autoentrepreneur

Comment savoir si je dois souscrire à une assurance auto-entrepreneur ?

Pour les auto-entrepreneurs, certaines assurances sont rendues obligatoires par la loi. Pour tous, c’est le cas de l’assurance responsabilité civile pour les véhicules que vous utilisez, quelle que soit leur destination. Cela vaut donc si vous utilisez votre véhicule pour un transport de personnes en auto-entrepreneur, ou pour un transport de marchandises.

Par ailleurs, si vous êtes entrepreneur du bâtiment, vous devez impérativement souscrire à une assurance décennale. On va y revenir pour plus de détails.

Enfin, les textes qui régissent certaines professions imposent la souscription à une assurance. C’est le cas par exemple pour les diagnostiqueurs immobiliers ou encore pour les agences de voyage.

Il peut être difficile de savoir si votre projet personnel implique de souscrire obligatoirement à une assurance. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre CCI ou CMA qui pourra vous éclairer sur la question.

Assurance responsabilité civile professionnelle : pourquoi faire ?

L’assurance responsabilité civile professionnelle auto-entrepreneur n’est pas obligatoire. Cependant, gardez en tête que vous êtes responsable en tant qu’auto-entrepreneur pour les biens que vous vendez, fabriquez ou réparez, par exemple. C’est un des inconvénients du régime auto-entrepreneur  lorsqu’on le compare à la situation des salariés, dont les actions sont sous la responsabilité du dirigeant.

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) permet de garantir les dommages cités plus haut. Elle est particulièrement utile si vous êtes auto-entrepreneur artisan par exemple.

Pour beaucoup, il est conseillé de vous occuper de votre assurance dès la création de votre auto-entreprise, en même temps que vos autres démarches de déclaration auto-entrepreneur.

A noter : si vous avez souscrit à une assurance professionnelle en auto-entrepreneur, vous devez l’indiquer sur vos devis et factures. Ceux-ci doivent comporter les mentions suivantes :

  • L’assurance à laquelle vous avez souscrit
  • Les coordonnées de l’assureur et du garant
  • La couverture géographique précisée dans votre contrat d’assurance

Ces mentions s’ajoutent à celles à indiquer obligatoirement sur vos factures, et que vous trouvez sur votre K-Bis auto-entrepreneur (extrait K).

Assurances autoentrepreneur

Assurance décennale pour les auto-entrepreneurs du bâtiment

Vous exercez un métier du bâtiment et de la construction ? Les professions du bâtiment sont réglementées. Pour plus d’informations, consultez notre fiche sur comment devenir électricien en auto-entrepreneur.

L’assurance responsabilité civile décennale n’est pas réservée aux auto-entrepreneurs spécifiquement mais doit être souscrite par tous les entrepreneurs du bâtiment. Elle permet de garantir la solidité des travaux en garantissant :

  • la responsabilité des acteurs professionnels du bâtiment
  • les dommages pour les propriétaires

Concrètement, l’assurance décennale permet au propriétaire de se faire rembourser le coût des travaux lorsque ceux-ci présentent des défauts importants. Elle couvre les dommages qui :

  • compromettent la solidité de l’ouvrage
  • le rendent impropres à sa destination (par exemple, empêchent l’utilisation normale d’une salle de bain)

 

Souscrire à une assurance professionnelle auto-entrepreneur n’est pas toujours obligatoire, même si cela peut être une condition pour être auto-entrepreneur dans certaines professions. Dans tous les cas, il est conseillé de prendre une assurance : cela vous permet de vous éviter des coûts éventuels qui peuvent être très importants.

Bien entendu, cela constitue effectivement des coûts supplémentaires, qui s’ajoutent aux différentes charges auto-entrepreneur dont vous devez vous acquitter. C’est donc un choix qui dépend de la nature de votre activité et des risques auxquels vous êtes exposé !

Mise à jour : 12/06/2017

Rédaction : Malo de Braquilanges, diplômé de Sciences Po et spécialisé dans l'accompagnement des créateurs d'entreprise chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Devenez auto-entrepreneur en quelques clics !