Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Comment devenir infirmière libérale ?

En 2016, seulement 2 infirmier(e)s sur 10 exerçaient en libéral ! Cependant, la tendance est à la hausse et nombreuses sont celles qui souhaitent devenir infirmière libérale en créant leur propre entreprise

Beaucoup cherchent à s’affranchir de l’hôpital et de sa hiérarchie et sont séduits à l’idée de se lancer sous le statut de travailleur indépendant.

Si les démarches pour devenir infirmière libérale peuvent sembler complexes, ne vous inquiétez pas, on vous guide ! Nous vous aidons à mieux vous repérer et à faire les choix qui vous correspondent le mieux !

Mini-sommaire :

    1. Qu’est-ce qu’une infirmière libérale ?
      1. Infirmière libérale ou salariée, qu’est-ce que ça change ?
      2. Quelles conditions pour devenir infirmière libérale ?
    2. Devenir infirmière libérale, est-ce fait pour vous ?
      1. Le métier d’infirmière libérale, synonyme d’indépendance
      2. Quels inconvénients à être infirmière libérale ?
    3. Les démarches à effectuer pour devenir infirmière libérale 

infirmière libérale

Qu’est-ce qu’une infirmière libérale ?

Infirmière libérale ou salariée, qu’est-ce que ça change ?

Si vous vous demandez comment devenir infirmière libérale, c’est sans doute que vous êtes attiré par l’idée d’exercer de manière indépendante et sous votre propre responsabilité votre activité. En pratique, la première chose qui va changer est votre statut.

Vous n’êtes plus salariée et en tant que libérale, vous pouvez choisir d’exercer sous divers statuts juridiques, l’entreprise individuelle étant celui qui séduit le plus dans le secteur.

Enfin, à l’inverse de vos collègues, vous ne travaillerez pas dans un hôpital mais exercerez dans un cabinet et/ou vous déplacerez directement au domicile de vos patients. En savoir plus votre siège social ou lieu d’exercice.

La profession d’infirmière libérale étant réglementée, certaines obligations doivent être remplies pour y accéder :

Quelles conditions pour devenir infirmière libérale ?

  • Vous devez bien sûr être titulaire d’un diplôme français d'infirmier  
  • Avoir une certaine expérience professionnelle (dans l’un des Etats membres de l’Union européenne ou en Suisse) : il faut en effet pouvoir justifier d’un minimum de 24 mois d’exercice (3200 heures de travail) effectif pendant les 6 années précédant la demande dans les établissements répondant aux critères fixés par la convention.
    Si vous n’avez pas exercé au cours des 6 dernières années l’expérience requise est plus importante, il faut ainsi 36 mois d’expérience professionnelle.
  • Choisir un lieu d’installation : La territoire a été découpé en zones dont deux devront appeler votre vigilance : les zones sur-dotées dans lesquelles le nombre d’infirmières libérales en fonction est déjà très important et où la demande d’installation ne pourra aboutir qu’à la suite d’une cessation d’activité d’une infirmière libérale déjà installée. Les zones sous-dotées à l’inverse peuvent vous apparaître avantageuses car des mesures incitatives ont été mises en place afin d’encourager le passage en libéral.
    Nous vous invitons à contacter la caisse d’Assurance maladie du lieu d’installation envisagé afin de connaître le statut de la zone et donc de savoir si des formalités supplémentaires sont à envisager.

Devenir infirmière libérale, est-ce fait pour vous ?

Le métier d’infirmière libérale, synonyme d’indépendance

Avant de vous engager dans les démarches pour être infirmière libérale vous devez connaître les avantages liées à cette profession :

- Tout d’abord vous gagnez une autonomie dans l’organisation et la répartition du travail ce qui n’est pas négligeable notamment lorsque vous avez une vie de famille.

- Votre rémunération peut vite devenir plus importante que celle perçue dans le milieu hospitalier.En principe vous êtes soumis aux tarifs conventionnels de la Convention Nationale des Infirmiers mais vous pouvez choisir de ne pas l’être même si cela est peu commun et devenez alors libre de fixer vos honoraires.

Quels inconvénients à être infirmière libérale ?

Le statut d’infirmière libérale présente également certains inconvénients qu’il faut bien avoir en tête.

  • C’est la seule profession de santé soumise à une  obligation de continuité des soins (24h/24 et 365j/an) prévue par le code de la santé publique, sans que celle-ci ne soit compensée financièrement. Les pharmaciens à l’inverse sont rémunérés pour l’astreinte de garde.
  • Partir en retraite sans décote qu’à 67 ans
  • Des conditions d’exercice difficile, la moyenne hebdomadaire tourne autour de 53h
  • Des obligations de gestion qui demandent des compétences spécifiques aux chefs d’entreprise
  • Pas de congés payés, ni d’arrêt maladie et peu de possibilités de vacances

Les démarches pour être infirmière libérale

Une fois que vous vous êtes assuré de remplir les conditions d’expérience et de diplôme et que vous avez choisi un lieu de prédilection, il vous faut effectuer des demandes auprès de divers organismes. Vous devez :

  • Faire enregistrer votre diplôme d’infirmier à l’Agence Régionale de Santé (ARS). Vous obtiendrez ainsi votre numéro ADELI.
  • Vous inscrire à l’ordre national des infirmière. C’est une obligation depuis 2016.
  • Vous enregistrer à la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) du département d’exercice ce qui vous permettra d’obtenir votre carte professionnelle de santé.
  • Déclarer votre début d’activité libérale au centre de formalités des entreprises (CFE), situé à l’URSSAF du lieu d’exercice, dans les huit jours suivant votre création d’entreprise.
  • Vous affilier à la CARPIMKO (Caisse autonome de retraite et de prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Pédicures-Podologues, Orthophonistes et des Orthoptistes), organisme d’assurance vieillesse spécialisé dans les auxiliaires médicaux. La déclaration doit se faire dans le mois qui suit le début d’exercice.
  • Souscrire à une assurance de responsabilité civile et professionnelle
  • (Recommandé) : adhérer à une association de gestion agréée (AGA). En effet, cela vous fera bénéficier d’un certain nombre d’avantages, notamment fiscaux puisqu’elle permet d’éviter une majoration de 25 % de votre IR.

Une fois toutes ces démarches effectuées, serez officiellement infirmière libérale et il ne vous reste plus qu’à choisir le statut juridique qui vous convient le mieux. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de formule miracle, et cela dépendra surtout de votre mode d’exercice : remplacement, rejoindre un cabinet ou même monter le vôtre !

Mise à jour : 08/06/2017

Rédaction : Louise Couret, diplômée en Droit-Gestion à la Sorbonne et spécialisée dans l'accompagnement des entrepreneurs chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Devenez infirmière libérale !