Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Créer une SARL Unipersonnelle
Fiches pratiques Créer une entreprise EURL Qu’est-ce qu’une SARL unipersonnelle ?

Qu’est-ce qu’une SARL unipersonnelle ?

EURL
K V

Kézia Varde

Diplômée d'un Master II en droit des affaires. 


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

La SARL unipersonnelle est une forme de société très répandue auprès des entrepreneurs. Cette structure est calquée sur celle de la SARL, à la seule différence qu’elle ne compte qu’un seul associé, désigné sous le terme d’associé unique.

Avant de créer votre SARL unipersonnelle, Legalstart vous donne un aperçu de tout ce qu’il faut savoir sur ce statut pour vous lancer !

Qu’est-ce qu’une SARL unipersonnelle ?

Une SARL unipersonnelle est une société à responsabilité limitée à associé unique. De ce fait, lorsqu’on parle d'une SARL unipersonnelle, on fait donc en réalité référence au statut juridique de l’EURL. LEURL est l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

📌 À retenir : SARL unipersonnelle ou EURL, c’est la même chose !

L’EURL, ou SARL unipersonnelle, par définition, est une structure qui permet à un entrepreneur de se lancer seul dans la création d’entreprise. Ses caractéristiques sont calquées sur celles de la SARL. En effet, la seule différence entre SARL et SARL unipersonnelle est le nombre d’associés. La SARL unipersonnelle est tout simplement une version “solo” de la SARL, qui elle, impose un nombre d’associés minimum de 2 personnes.

☝️ Bon à savoir : le fait qu’une entreprise soit à associé unique ne signifie pas que vous ne pouvez pas avoir de salariés ! Les SARL unipersonnelles ont des salariés au même titre qu'une SARL classique.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une SARL unipersonnelle ?

Comme pour tous les statuts juridiques, il existe des avantages et inconvénients à une EURL ou SARL unipersonnelle.

SARL unipersonnelle avantages

SARL unipersonnelle inconvénients

Protection du patrimoine personnel

Cadre juridique strict

Imposition sur le bénéfice réel

Passage EURL à SARL complexe

Règles de fonctionnement strictes

Régime social du gérant peu favorable

Comment créer une SARL unipersonnelle ?

Pour créer une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, ou SARL unipersonnelle, on considère généralement qu’il existe 4 étapes :

  • rédaction des statuts ;
  • constitution et dépôt du capital social ;
  • publication d'une annonce légale ;
  • constitution et dépôt du dossier d’immatriculation.

SARL Unipersonnelle (1)

Étape 1 : rédaction des statuts 

Les statuts sont les documents énonçant les règles de fonctionnement de l’EURL ou de la SARL unipersonnelle. Ils sont rédigés par écrit, puis signés par l’associé unique de la SARL. Ils doivent comporter certaines mentions obligatoires, notamment :

  • la forme sociale (EURL) ;
  • l’objet social ;
  • la dénomination sociale ;
  • le siège social ;
  • le capital social ;
  • la durée de la société (99 ans maximum).

Étape 2 : constitution et dépôt du capital social

Il n’existe pas de capital social minimum pour une SARL unipersonnelle. De ce fait, vous pouvez créer votre entreprise avec un 1 € symbolique. 

Pour le dépôt de votre capital social, il vous faut ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre entreprise. Une fois le dépôt effectué, vous recevrez une attestation de dépôt de fonds.

Étape 3 : publication une annonce légale

Il est nécessaire de publier un avis de constitution de votre SARL unipersonnelle, afin d’informer les tiers de sa création. Cette publication se fait dans un journal d’annonces légales (JAL), qui est un journal habilité à recevoir de telles annonces, du même département que votre siège social. Après cette publication, vous recevrez une attestation de parution.

Étape 4 : constitution et dépôt du dossier d’immatriculation

Le dossier d’immatriculation de votre société doit comporter plusieurs éléments obligatoires :

  • le formulaire M0 EURL ;
  • la copie des statuts ;
  • le document désignant le gérant s’il n’est pas nommé dans les statuts ;
  • l’attestation de non-condamnation de l’associé unique ;
  • l’attestation de dépôt de capital social ;
  • l’attestation de parution dans un JAL ;
  • le formulaire de déclaration des bénéficiaires effectifs de la SARL unipersonnelle.

Votre dossier d’immatriculation doit être déposé au greffe du tribunal de commerce du département de votre siège social ou au Centre des formalités des Entreprises (CFE) dont vous dépendez. Ensuite, votre SARL unipersonnelle sera immatriculée. 

Quel est le fonctionnement d’une SARL unipersonnelle ?

Les prises de décision en SARL unipersonnelle

Le fonctionnement d’une SARL unipersonnelle est très proche de celui de la SARL classique. D'une manière générale, c'est un statut très encadré juridiquement et l’associé unique d'une SARL unipersonnelle a peu de marge de manœuvre quant au choix des modalités de fonctionnement de sa société.

Pour autant, ce fonctionnement, bien que très encadré, est facilité dans une SARL à associé unique, puisque ce dernier prend seul toutes les décisions importantes. Il n’a pas besoin de réunir plusieurs décisionnaires et d’effectuer un vote à chaque décision. Il peut simplement rendre ce qu’on appelle une décision de l’associé unique (DAU) qui tient lieu de procès-verbal.

La gestion de la SARL unipersonnelle

La gestion courante de la société est assumée par le gérant de la SARL unipersonnelle, également appelé gérant de l’EURL. Il est très fréquent d’endosser la double casquette d’associé unique et de gérant lors de la création d’une SARL unipersonnelle, mais il vous est possible de désigner une personne tierce pour exercer ce rôle.

En principe, le gérant de la SARL a les pouvoirs les plus étendus pour engager la société auprès des tiers. Sachez que si vous décidez de confier la gérance à un tiers, ce dernier a par défaut le pouvoir d’effectuer tout acte de gestion dans l’intérêt de l’entreprise. Pour autant, il vous est possible de limiter les pouvoirs du gérant dans les statuts.

Concernant la rémunération du gérant de SARL unipersonnelle, celle-ci sera imposé selon le choix du régime fiscal de l’entreprise et selon le statut du gérant (gérant associé unique ou gérant non associé). 

Quelles sont les charges sociales en SARL unipersonnelle ?

Un second élément est à prendre en compte lors de la création de votre SARL unipersonnelle : les charges sociales.

En effet, si vous n'avez pas de salarié et que l'entreprise est dirigée par un gérant non-salarié, la question ne se pose pas puisque vous n'avez pas à payer de charges sociales. Cependant, si vous décidez de vous rémunérer en tant que gérant, ou d'embaucher un gérant salarié (ou des salariés) vous devrez alors payer des charges sociales patronales.

Pour avoir une idée du montant de vos charges sociales, n'hésitez pas à utiliser notre outil de calcul des charges :

Quel est le régime fiscal d’une SARL unipersonnelle ?

La fiscalité de la SARL unipersonnelle ou la fiscalité de l’EURL n’est pas exactement identique à celle de la SARL. Le régime fiscal d’une SARL unipersonnelle, par défaut, est l’impôt sur le revenu (IR). Toutefois, il est possible pour l’associé unique d’opter pour l’impôt sur les sociétés (IS), mais ce choix est irréversible.

📝 À noter : si l’associé unique est une personne morale, la société sera automatiquement soumise à l’IS.

Lorsque la société est soumise à l’IR, les pertes de la SARL unipersonnelle sont déductibles de votre revenu global dans la limite de 6 exercices consécutifs. Prenons un exemple concret :

  • vous avez un revenu global de 35 000 € par an ;
  • votre entreprise réalise une perte de 15 000 €.

Au lieu de payer des impôts sur la base de vos 35 000 € de revenus, vous ne paierez d’impôts que sur 20 000 € de revenus.

Quant à la rémunération du gérant de SARL unipersonnelle, comme dit précédemment, les conditions d'imposition diffèrent selon votre statut :

  • Si vous gérant associé unique, les sommes que vous vous versez à titre de rémunération sont imposées à l’IR.

  • Si vous versez une rémunération à un gérant tiers, il vous est possible de la déduire de votre base imposable.

FAQ

Peut-on ouvrir une SARL seul ?

Si la SARL exige au minimum 2 associés lors de sa création, il est possible de créer une SARL unipersonnelle en choisissant le statut de l’EURL. 

SARL unipersonnelle ou SASU ?

Le statut de SARL unipersonnelle (ou EURL) et le statut de SASU ont pour principal point commun d’être des société à associé unique. Les différences entre ces deux structures sont :

  • la SASU est une société par actions et l’EURL voit son capital divisé en parts sociales ;
  • la SASU offre une grande liberté dans son fonctionnement alors que l’EURL est très encadrée ;
  • la transition vers leurs équivalents pour plusieurs associés est plus simple pour une SASU vers une SAS que pour une EURL vers une SARL.

Le choix entre une SASU ou une EURL dépend fortement de votre projet.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
KV

Kézia Varde

Diplômée d'un Master II en droit des affaires. 

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Vous souhaitez créer votre SARL unipersonnelle ?
💡 Avec Legalstart, c'est simple, rapide et rassurant. 
Créer une SARL Unipersonnelle