Nous utilisons des cookies.
En savoir plus
Fermer

Quels sont les avantages et les inconvénients de l'EURL ? 

Pourquoi choisir de créer une EURL ? Lorsque l'on évoque la définition de l'EURL, elle est souvent comparée à l'EIRL ou encore l'auto-entreprise (qu’on appelle désormais micro-entreprise), statuts optionnels dans le cadre de l'entreprise individuelle. Elle entre aussi en “concurrence” avec la SASU, autre forme unipersonnelle de société commerciale. Il est donc parfois difficile de s’y retrouver lorsque l'on compare les forces et les faiblesses de ces différents statuts et structures. Nous décryptons pour vous les avantages et inconvénients de l’EURL pour vous aider à choisir la forme juridique la plus appropriée.

Mini-sommaire :

  1. Les avantages de l’EURL : pourquoi tant d'entrepreneurs la choisissent ?
    1. Un gros avantage patrimonai !
    2. Réduisez votre base imposable
    3. L’EURL, une option encadrée aux coûts optimisés
  2. Quelles sont les inconvénients de l’EURL ?
    1. Le cadre juridique strict : un inconvénient ?
    2. Le passage de l’EURL à la SARL : une relative lourdeur de la procédure
    3. L’affiliation au RSI, un désavantage de l’EURL ?

avantages inconvénients EURL

Les avantages de l’EURL : pourquoi tant d'entrepreneurs la choisissent ?

Un gros avantage patrimonial !

Quand on parle d’avantage, il s’agit bien entendu de comparer avec les autres options possibles. Or, à l’inverse des formes d’entreprises en nom propre, comme l’EI ou l’auto-entreprise, l’EURL offre une responsabilité limitée à l’associé unique. En tant qu’associé d’une EURL, vous n’êtes responsable qu’à hauteur de vos apports. Cela signifie que vous ne pouvez pas perdre plus que ce que vous avez investi, notamment si la société ne peut plus payer ses créanciers. L’EURL fait en quelque sorte écran entre vos créanciers et votre patrimoine personnel, comme dans la SASU et les autres sociétés commerciales à responsabilité limitée.

Réduisez votre base imposable

Deuxième avantage de l’EURL : contrairement au régime fiscal extrêmement simplifié de l’auto-entreprise dans le cadre duquel vous êtes imposé sur tout votre chiffre d’affaires, l'EURL (tout comme en SASU) est imposé sur les bénéfices dégagés donc déduction faite des charges. Les charges concernées sont par exemple les dépenses et les achats nécessaires à l’exercice de l’activité : cela peut être un achat de fournitures, une partie du loyer, une facture d’électricité… Si l’EURL est soumise au régime réel (simplifié ou normal) de TVA, elle pourra aussi faire passer en charges la TVA sur ses dépenses.

L’EURL, option encadrée aux coûts optimisés

L’EURL bénéficie d’un encadrement juridique clair et bien balisé. Cette caractéristique en fait une forme sociale simple et sécurisante. En particulier, les statuts d'EURL sont plus normés que dans la SASU et prévoient notamment un formalisme obligatoire pour les cessions de parts.

Pour plus d'information sur la comparaison EURL/SASU, cliquez ici

Quels sont les inconvénients de l’EURL ?

Le cadre juridique strict : un inconvénient ?

Le formalisme de l’EURL peut aussi un désavantage dans certaines situations. Par exemple, elle limite la liberté dans l’organisation de la société : schéma de gouvernance, convocations et gestion des AG, organisation de la liquidité des titres, etc. La souplesse de rédaction des statuts de SAS fait que les start-ups privilégient souvent la SAS ou la SASU.

Le passage de l’EURL à la SARL : une relative lourdeur de la procédure

Ce formalisme est aussi un inconvénient de l’EURL lorsque vous souhaitez passer d’EURL à SARL. Le passage de l'une à l'autre se fera soit par cession de parts sociales de l’EURL, soit par une augmentation de capital. Or la cession de parts, souvent considéré comme le moyen le plus simple, est plus lourd et couteux que la cession d’actions en SAS.

Pour en savoir plus sur la cession de parts d'EURL ou de SARL, cliquez ici

L’affiliation au RSI, un désavantage de l’EURL ?

Le gérant-associé de l’EURL est obligatoirement affilié au RSI, régime social des indépendants. Or, certains entrepreneurs lui préfèrent le régime des assimilés-salariés des dirigeants de SASU ou SAS. Il y a en effet une certaine défiance vis-à-vis du régime des indépendants en raison de nombreux dysfonctionnements qui l'ont caractérisé au cours de la dernière décennie, et ce malgré les avantages qu'il peut présenter en terme de charges sociales.

 

Si vous hésitez encore à propos de l'intérêt d'une EURL, retrouvez notre outil de comparaison des statuts gratuit

 

Mise à jour : 31/08/2017

Rédaction : Malo de Braquilanges, diplômé de Sciences Po Paris et spécialisé dans l'accompagnement des entrepreneurs à Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Créez votre EURL en quelques clics !