24 août 2020

Ouvrir un café: comment ça marche?
Temps de lecture : 4 min

Sami Messabhia
Diplômé de l'Université Toulouse I Capitole. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un café

Vous rêvez d’ouvrir un café, mais vous ne savez pas par où commencer? De la rédaction du business plan à la création d’entreprise, en passant par le choix de la structure juridique: l’ouverture et la gestion d’un café sont conditionnées par de nombreuses étapes. On fait le point pour vous sur tout ce que vous devez savoir pour ouvrir votre café.

ouvrir un café

Ouvrir un café: quel business plan?

La première étape indispensable afin de créer son café, est celle du business plan. 

Ce document vous permet tout d’abord de faire le point sur le concept de votre projet, comme: 

  • Le nom;
  • Le menu;
  • La décoration. 

Un concept innovant peut vous permettre de vous démarquer et de dynamiser le lancement de votre café, tout en fidélisant une clientèle. Vous pouvez par exemple ouvrir un café librairie, ouvrir un café à thème ou ouvrir un café culturel.

Le business plan sert également à convaincre ceux qui vont financer l’ouverture de votre café. Il doit reprendre tous les éléments-clés de votre projet (concept, local, budget, chiffre d’affaires prévisionnel, etc.) afin de convaincre les banques d’investir dans votre café. Par exemple, si vous souhaitez savoir comment obtenir un prêt professionnel, sachez qu’un business plan bien rédigé est votre atout principal pour cela.

Quel local pour ouvrir un café?

La question du local de votre café est importante à plusieurs titres. Premièrement, la localisation de votre café doit vous permettre d’avoir une clientèle. Pour cela, vous devez privilégier une zone passante, dans un endroit propice aux sorties. Votre local doit aussi disposer d’une certaine superficie afin d’installer les différents équipements nécessaires à votre café.

Deuxièmement, le local est un investissement de taille qui nécessite un certain budget, notamment si vous souhaitez ouvrir un café à Paris ou dans une autre métropole. Plusieurs options s’offrent à vous si vous ne disposez pas des fonds nécessaires pour acheter votre propre local ou racheter un café existant. Vous pouvez notamment passer par:

  • Le bail commercial: conclu en principe pour une durée minimale de 9 ans, il vous permet de louer des murs commerciaux;
  • La location gérance: elle vous permet de louer un fonds de commerce pendant une certaine durée prévue par le contrat et vous permet de déterminer si l’activité de votre café est rentable ou non. Le locataire est alors considéré comme le gérant du fonds de commerce, pendant toute la durée de la location gérance. Cette étape précède généralement la cession du fonds de commerce.

Quelle réglementation pour ouvrir un café?

Que vous souhaitiez ouvrir un café théâtre ou ouvrir un café salon de thé, la réglementation reste sensiblement la même.

Si vous comptez uniquement vendre du café, vous devez surtout respecter les règles liées à l’affichage des prix et aux normes de sécurité applicables aux établissements recevant du public. La vente du café est libre et ne fait pas l’objet d’une réglementation.

Si vous avez pour projet de vendre de l’alcool, il est impératif d’obtenir une licence de débit de boissons, communément désignée sous le terme de licence restaurant. Pour obtenir cette licence, vous devez passer une formation spécifique qui porte principalement sur la lutte contre l’alcoolisme et la protection des mineurs.

Une fois cette formation passée, vous obtenez un permis d’exploitation, valable 10 ans, et vous devez procéder à une déclaration administrative en mairie au plus tard 15 jours avant l’ouverture de votre café.

Quelle structure juridique pour ouvrir un café?

Pour ouvrir votre café, vous allez devoir faire un choix entre plusieurs structures juridiques

Le régime de la micro-entreprise paraît difficilement conciliable avec l’ouverture d’un café. En effet, ce statut a l’inconvénient de limiter le développement de votre café puisqu’il impose des plafonds de chiffre d’affaires à tous les micro-entrepreneurs. Surtout, vous exposez votre patrimoine personnel puisque votre responsabilité est illimitée. Il est ainsi préférable d’opter pour la création d’une société.

Si vous êtes plusieurs associés, vous devez choisir entre:

  • La SARL;
  • La SAS.

La SARL ou la SAS protègent votre patrimoine personnel. La SAS a un fonctionnement plus souple que la SARL. Le fonctionnement d’une SARL est très encadré par la loi, et laisse ainsi une faible marge de manoeuvre à ses associés. À l’inverse, une SAS n’est que très peu encadrée par la loi, ce qui laisse une grande marge de manoeuvre quant au choix des règles de fonctionnement de la société. D’une manière générale, le choix entre SAS ou SARL dépend des caractéristiques de votre projet.

Si vous décidez d'ouvrir seul votre café, vous devrez choisir la SASU ou l’EURL, qui sont les deux formes unipersonnelles de la SAS et de la SARL.

Astuce: vous hésitez entre SARL, SAS, EURL et SASU? Pour vous aider à faire un choix, prenez le temps d’utiliser notre outil d'aide au choix de la forme juridique.

En définitive, si vous souhaitez ouvrir un café, vous avez désormais toutes les clés entre vos mains. Ne négligez pas l’étape indispensable du business plan de café théâtre, de café culturel ou autre, qui constitue votre feuille de route pour l’ouverture de votre café, mais également pour sa gestion lors des premières années. Pour cela, n’hésitez pas à vous appuyer sur notre modèle de business plan adaptable à votre projet de café.

Mise à jour: 24/08/2020

Rédaction : Sami Messabhia, diplômé de l'Université Toulouse I Capitole. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un café

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Hôtellerie-Restauration

Recevoir les articles