Article mis à jour le 14 août 2018

Quelle licence pour un restaurant? Licence restaurant? Licence 4?

Aurore Fontan
Diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Aurore est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Face à une multiplication de la création de restaurants, la nécessité de s’informer sur la bonne licence à obtenir est essentielle car elle conditionne la nature de l’activité de qui pourra réellement être exercée par la suite.

On fait le point sur les diverses licences en matière de restauration en cas de vente d’alcool, vous pourrez ainsi identifier celle qui correspond à votre activité lorsque vous allez ouvrir votre restaurant.

licence restaurant

L’obtention préalable d’un permis d’exploitation

L’obtention d’une licence restaurant ou de débit de boissons ne peut intervenir sans avoir préalablement obtenu un permis d’exploitation. Pour obtenir ce permis d’exploitation vous allez devoir réaliser une formation qui va avoir une durée différente en fonction de votre situation, sans jamais dépasser 3 jours.

Cette formation fait partie des formations pour ouvrir un restaurant. A son terme, vous aurez la possibilité d’exploiter une licence restaurant ou de débit de boissons. Si vous ne souhaitez pas vendre d'alcool parce que vous avez décidé d'ouvrir une franchise fast food ou d'exercer votre activité par l'intermédiaire d'un camion food truck, vous n'aurez pas besoin de ce permis d'exploitation.

Licence restaurant ou licence IV ?

Récapitulatif des licences

Type de boissons

Débit de boissons à consommer sur place

Débit de boissons à emporter

Restaurant

Groupe 1: sans alcool

Vente libre

Vente libre

Vente libre

Groupe 2 et 3: boissons fermentées non distillées (vin, bière, cidre, poiré, hydromel), crème de cassis, liqueur de fruits comprenant moins de 18° d'alcool

Licence III

Licence

à emporter

Petite licence restaurant

Groupe 4 et 5: rhums, tafias, alcools distillés et toutes autres boissons alcooliques

Licence IV

(grande licence)

Licence

à emporter

Licence restaurant

Qu'est-ce que la licence restaurant ?

Une fois le permis d'exploitation en poche, vous devez obtenir une licence si vous comptez vendre de l'alcool. Si vous voulez uniquement vendre des boissons sans alcool (sodas, eau), il n'est plus nécessaire d'obtenir une licence depuis le 1er juin 2011. Vous l'aurez compris, aucune licence n'est nécessaire pour l'ouverture d'un salon de thé classique !

Si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées seulement à l'occasion des repas, en accompagnement de la nourriture, vous devez être titulaire d'une licence restaurant. Vous aurez alors deux options : 

  • La petite licence restaurant : elle vous permet de vendre des alcools des groupes 2 et 3

  • La licence restaurant : elle vous permet de vendre des alcools des groupes 4 et 5

Si vous lancez un restaurant et que vous voulez aussi vendre des boissons en dehors des repas, il faudra obtenir une licence de débit de boissons à consommer sur place, c'est-à-dire une licence 3 ou une licence 4. Il sera alors inutile de la cumuler avec la licence restaurant car les licences 3 et 4 valent pour les deux types de vente (hors et pendant le repas).

Au moment de rédiger le business plan du restaurant vous allez donc devoir trancher entre ne pas vendre d'alcool, vendre de l'alcool uniquement pendant les repas grâce à une licence restaurant ou vendre de l'alcool à toute heure avec une licence IV.

Qu'est-ce que la licence IV ? 

En principe la licence IV fait partie de la réglementation pour ouvrir un bar. De la même façon qu'il existe une petite licence restaurant et une licence restaurant en fonction du type d'alcool vendu, il existe également différents types de licences de débit de boissons à consommer sur place.

Les licences des groupes 2 et 3 ont fusionné depuis le 1er janvier 2016 et on parle de licence III. Pour les boissons des groupes 4 et 5, on parle de licence IV.

A noter : que vous ayez une licence restaurant ou une licence à consommer sur place, vous pouvez faire de la vente de boissons à emporter !

Quels sont les conditions pour obtenir la licence ?

Pour obtenir une licence restaurant ou de débit de boissons, il convient de remplir certaines conditions:

  • Être majeur ou mineur émancipé ;
  • Ne pas faire l'objet d'une protection judiciaire comme la tutelle ;
  • Ne pas avoir été condamné à certaines peines comme le vol, l'escroquerie ou encore l'abus de confiance.

Il n’existe plus aucune condition de nationalité. 

Quelles sont les démarches pour obtenir la licence ?

Pour obtenir la licence et être en conformité avec la réglementation, il faut effectuer une déclaration préalable à la mairie (ou à la préfecture de police à Paris) au moins 15 jours avant l'ouverture de l'exploitation. Le dossier de déclaration doit comprendre le formulaire Cerfa n°11542*04, une pièce d'identité et le permis d'exploitation obtenu suite à la formation. A la suite de cette déclaration, l'administration vous remet un récépissé qui justifie la possession de la licence.

L'obtention de la licence restaurant fait partie des étapes indispensables pour ouvrir votre restaurant.

Cette licence est très importante et doit être affichée à la vue de tous dans le restaurant. C'est un affichage obligatoire pour les bars, mais également pour les restaurants. Si vous vendez de l'alcool sans être titulaire de la licence restaurant ou de débit de boissons, vous êtes coupable d’un délit et vous risquez 3.750€ d'amende.

Attention : Même si vous reprenez une exploitation existante (changement de propriétaire) ou si vous déménagez, vous devez tout de même suivre la formation pour obtenir un nouveau permis d'exploitation et une nouvelle licence ! Cependant, si votre établissement change de commune mais reste dans le même département, vous avez simplement à demander l'autorisation du transfert au préfet. L'absence de réponse dans les deux mois vaut acceptation du transfert.

Mise à jour : 14/08/2018

Rédacteur : Aurore Fontan, diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Aurore est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations