Article mis à jour le 26 novembre 2018

Comment créer une entreprise de bricolage?

Héloïse FOUGERAY
Diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Le métier d’homme toutes mains, ou activité de multiservice, se développe de jour en jour. Qui n’a jamais rêvé qu'une personne s’occupe de ses petits tracas : un évier bouché, une tringle à rideaux difficile à accrocher, des plantes à arroser pendant ses vacances ? Ces petits tourments du quotidien sont désormais de lointains souvenirs grâce au métier d’homme toute main.

En quoi consiste ce métier ? Faut-il une formation pour devenir homme toutes mains ? Quel statut juridique convient à cette activité de bricolage à domicile ?


Comment faire pour devenir homme toute main

Comment définir le métier d’homme toutes mains?

Le métier d’homme toute main ou de femme toute main consiste à fournir des prestations de petit travaux de bricolage au domicile de particuliers.

Pour que l’activité soit considérée comme du petit bricolage, la prestation doit être :

  • Relativement simple et occasionnelle ;
  • Ne requérir aucun savoir-faire spécifique ;
  • Durer maximum deux heures.

Les prestations fournies peuvent être d’une grande variété : déboucher un évier, poser une étagère murale, monter un meuble en kit, changer des joints en silicone, etc.

En revanche, certains services sont exclus de l’activité d’homme toutes mains (ou petit bricolage). C’est le cas notamment :

  • De l’enlèvement de matériels et des activités de déménagement ;
  • Des gros travaux, touchant à la structure des bâtiments ;
  • Des travaux sur des réseaux utilisant des fluides ou sur des équipements destinés à l’alimentation en gaz, au chauffage et aux installations électriques.

Bon à savoir : un homme toute main coûte généralement entre 30€ et 50€ de l’heure. A cela, s’ajoutent des frais de déplacement compris entre 20€ et 50€. 

Devenir homme toutes mains: quelle formation?

En principe, aucune formation n’est requise pour réaliser des petits travaux chez les particuliers. Il est, par exemple, possible d’être auto-entrepreneur multiservice sans diplôme.

Toutefois, les petits travaux de bricolage à domicile relevant des activités artisanales, l’homme toutes mains doit :

Homme toutes mains: quel statut juridique choisir?

Pour créer une entreprise multiservice, l’homme toute main, en tant qu’artisan, doit accomplir ses démarches administratives auprès de la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat).

Homme toutes mains en auto-entrepreneur

Les démarches pour devenir auto-entrepreneur sont rapides à effectuer et les formalités de gestion (comptables, fiscales, administratives, etc.) sont allégées. Par conséquent, être auto-entrepreneur multiservice peut tout à fait convenir aux spécificités de cette activité.

Toutefois, le chiffre d’affaires annuel de l’homme toute main auto-entrepreneur devra respecter les plafonds auto-entrepreneur et ne pourra donc pas excéder 70 000€ .

Homme toutes mains en CESU

Travailler en CESU permet de bénéficier du statut de salarié. L'homme toute main est considéré comme embauché par son client, qui le rémunère grâce à des chèques emploi service universel (CESU).

Le statut de salarié en CESU est réservé aux artisans et ne peut être utilisé que sous respect de certaines conditions, notamment :

  • L’employeur doit être un particulier français (et non une entreprise) ;
  • Les travaux sont réalisés à domicile ;  
  • Le particulier doit s’inscrire sur le site du CESU (www.cesu.urssaf.fr).

Les formalités déclaratives à remplir auprès de l’URSSAF sont légères et ce dispositif permet à l’homme toutes mains déclaré au CESU de bénéficier de la couverture sociale des salariés. Cela constitue donc une bonne alternative au statut d'auto-entrepreneur.

Homme toutes mains et création de société

Pour exercer son activité, l’homme toute main peut créer une société unipersonnelle (composée d’une seule personne) :

  • Homme toute main en SASU: la SASU permet de déterminer les règles de gestion de sa société. De plus, le Président d’une SASU est affilié au régime général de la Sécurité sociale.
  • Homme toute main en EURL: l’EURL permet d’exercer son activité dans un cadre sécurisant car son fonctionnement est très encadré par la loi. De plus,  le gérant d’EURL est obligatoirement rattaché à la Sécurité sociale des indépendants (ex-RSI).

Vous connaissez désormais l’essentiel sur le métier d’homme toutes mains. Si vous souhaitez pouvoir réaliser des gros travaux touchant au bâti, découvrez plutôt les métiers du BTP.

Mise à jour le : 26/11/2018

Rédacteur : Héloïse Fougeray, diplômée d'un Master II en Droit de la Propriété Intellectuelle aux Universités partenaires Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris-Saclay. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations