En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
19 mars 2019

Ouvrir une micro-crèche: comment faire?
Temps de lecture : 4 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir une micro-crèche

Jouer, lire des comptines, s’occuper des repas, vous êtes passionné par le monde de la petite enfance? Vous souhaitez participer à l’éveil des enfants? N’attendez plus pour ouvrir votre micro-crèche.

Qu'est-ce qu'une micro-crèche ? Quelles sont les conditions pour ouvrir une micro-crèche ? Quel est le statut juridique adéquat ? Quel budget pour ouvrir une micro-crèche ou encore quelle est la rentabilité d'une micro crèche ? Suivez le guide !

ouvrir micro creche

Crèche classique et micro-crèche: quelles différences?

La crèche tout comme la micro-crèche sont des structures d'accueil d’enfants en bas âge (généralement de 2 mois à 6 ans). Il est possible d’ouvrir une micro-crèche privée ou publique. Elle est privée lorsqu’elle est gérée par une entreprise ou administrée par une association. A l’inverse, elle est publique lorsque la gestion est opérée par une collectivité territoriale. Les micro-crèches privées peuvent être conventionnées par la caisse d’allocations familiales (CAF) pour permettre d’offrir des places aux parents à un prix plus accessible.

Ce qui distingue le fonctionnement d'une micro-crèche de la crèche classique est le nombre maximal d’enfants pouvant être accueilli. En effet, une micro-crèche dispose d’une capacité d'accueil de 10 enfants maximum. La micro-crèche se situe donc entre l'accueil familial de l’assistante maternelle et la crèche traditionnelle. L’avantage est qu’elle offre un accompagnement individualisé grâce à une meilleure connaissance de l’enfant. Si le projet concerne l’ouverture d’une structure pouvant accueillir plus de 10 enfants, il est alors nécessaire de se renseigner sur les étapes pour ouvrir une crèche.

La micro-crèche a donc pour objectif de participer à l’éveil de l’enfant au sein d’un petit groupe et dans un environnement ludique et sécurisé. 

Qui peut ouvrir une micro-crèche?

Ouvrir une micro crèche sans diplôme c’est possible! En micro-crèche, la réglementation du personnel est relativement souple.

Tout d’abord, il est obligatoire de nommer un référent technique de micro-crèche. Le référent technique est responsable de l’établissement, il a notamment pour mission de s’assurer de la sûreté et de l’équilibre des enfants. C’est lui qui met en oeuvre le projet d'accueil des enfants et qui coordonne le personnel.

Le référent technique n’est pas nécessairement un professionnel de la petite enfance. Dans ce cas, il est nécessaire de prévoir la visite régulière d’une personne titulaire du Diplôme d’Etat de puériculture ou du Diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants. Cette personne qualifiée peut être embauchée par le biais d’un contrat à temps partiel par exemple.

Malgré l’existence d’un référent technique, les équipes sont plutôt autonomes. En terme de diplômes, les conditions pour ouvrir une micro crèche sont assez simples; l’équipe doit être composée de professionnels pour garantir le bien être et la sécurité des enfants. Il doit y avoir au moins un professionnel pour trois enfants présents au sein de la micro-crèche.

Ainsi la réglementation de la micro-crèche prévoit que les membres du personnels qui s’occupent des enfants doivent au choix:

  • Être des professionnels titulaires des diplômes de puéricultrice, éducateur de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture, psychomotricien ou infirmier;
  • Justifier d’une certification de niveau V (assistant maternel, CAP enregistrée au répertoire national de certifications professionnel et de 2 ans d’expérience;
  • Disposer de 3 ans d’expérience professionnelle en tant qu’assistant maternel agréé.

Il n'existe donc pas réellement de "formation micro-crèche" à proprement parlé ! 

Quel statut juridique choisir pour ouvrir sa micro-crèche?

L’une des démarches incontournable pour ouvrir une micro-crèche consiste à choisir le statut juridique adapté à l’activité exercée. L’ouverture de la micro-crèche va nécessairement passer par la création d’une société.

En effet, il n’est généralement pas conseillé d’ouvrir sa micro-crèche sous le statut de la micro-entreprise en raison des plafonds micro-entrepreneur. L’inconvénient majeur de ces plafonds est qu’ils limitent le développement de l’activité. En effet, au-delà de 70.000€ de chiffre d’affaires annuel, la micro-crèche basculera vers le régime de l’entreprise individuelle et perdra les avantages du statut de micro-entrepreneur.

L’entrepreneur qui souhaite se lancer seul devra donc choisir entre l’EURL et la SASU. Les principales différences entre ces deux statuts sont d’ordre fiscal et social:

  • Le régime fiscal: en principe, les bénéfices réalisés par l’EURL sont imposés à l’impôt sur le revenu tandis que ceux réalisés par une SASU sont imposés à l’impôt sur les sociétés.
  • Le régime social: au sein de l’EURL, le gérant est rattaché à la sécurité sociale des indépendant tandis que le président de SASU est soumis au régime des assimilés salariés. Il est de ce fait rattaché au régime général de la sécurité sociale et profite ainsi de la même protection sociale que les salariés, à l’exception de l’assurance chômage.

À noter: si vous vous lancez à plusieurs, vous vous tournerez vers la SARL ou la SAS qui sont les formes pluridisciplinaires de l’EURL et la SASU. Pour vous aider à vous décider, n’hésitez pas à utiliser notre questionnaire sur le choix du statut juridique.

Quel budget pour ouvrir une micro-crèche?

Le business plan de micro-crèche est un outil particulièrement intéressant, il permet d’anticiper le coût de création d'une micro-crèche ainsi que la rentabilité de la micro-crèche. Si l’entrepreneur souhaite créer une micro crèche sans apport, ce document lui permet de convaincre les investisseurs afin d’obtenir les fonds nécessaires à l’ouverture de la micro-crèche.

Lors de la rédaction du business plan, l’entrepreneur évalue, entre autres, le budget pour ouvrir sa micro crèche. Il doit notamment prendre en compte:

  • Le coût que représente la recherche d’un local;
  • L’aménagement du local notamment pour permettre la sécurité des enfants;
  • Le matériel nécessaire à l'accueil des enfants (lit pour enfants en bas âges, jouets, etc.);
  • La rémunération et les charges de l’équipe encadrante.

Finalement, le business plan permet à l’entrepreneur de budgétiser son projet d’ouverture d’une micro-crèche, tout en chiffrant ses investissements et ses dépenses. Pour vous aider à rédiger votre business plan et mettre en forme votre projet, n’hésitez pas à vous inspirer de notre modèle gratuit de business plan. Pensez également à vous renseigner sur les aides de la CAF pour ouvrir une micro crèche.

Mise à jour : 19/03/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir une micro-crèche