Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Créer une entreprise
Fiches pratiques Exercer un métier Métiers dans le commerce Créer sa marque de vêtement : comment faire ?

Créer sa marque de vêtement : comment faire ?

Métiers dans le commerce
M S

Marie Serre

Diplômée d'un Master I en Droit privé général à l'Université Paris II Panthéon-Assas. 


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

La mode est votre passion, concevoir et réaliser des vêtements votre activité favorite et vous êtes désormais décidé à créer votre propre marque de vêtement ? Une préparation rigoureuse ainsi qu’une fine connaissance de l’industrie du vêtement est nécessaire pour lancer sa marque de vêtement.

Comment créer sa marque de vêtement ? Comment déposer sa marque ? Quel statut juridique choisir pour vous lancer ? Nous vous donnons toutes les clés pour un lancement réussi.

Quelles étapes avant de créer sa marque de vêtement ?

Réaliser une étude de marché

Créer sa propre marque de prêt-à-porter implique dans un premier temps de faire un état des lieux du secteur en vous intéressant de près à plusieurs éléments :

  • la taille et la santé du marché ;
  • les segments les plus porteurs ;
  • les comportements des acheteurs ;
  • la concurrence : déterminez vos concurrents directs et indirects, l’intensité de la concurrence, les parts de marché, les stratégies les plus efficaces  ;
  • les fournisseurs et les canaux de distribution.

Vous avez désormais une vision plus concrète de l’environnement dans lequel votre projet de créer une marque de vêtement est susceptible d’évoluer. Il s’agit désormais de vous y positionner.

Élaborer le business plan 

Quel type et style de vêtement souhaitez-vous commercialiser ? Quelle clientèle souhaitez-vous toucher ? En vous appuyant sur l’étude de marché réalisée, c’est le moment de délimiter précisément votre projet de créer des vêtements et de vérifier s’il est envisageable. Créer sa marque de vêtement en ligne ou créer sa marque de vêtement made in France , par exemple, passe donc par la rédaction d’un business plan.

Le business plan est la description de l’ensemble du projet de création de l’entreprise. Il anticipe son évolution financière et commerciale à court et moyen terme. Il part du contexte de départ pour fixer le point d’arrivée.

Plusieurs éléments doivent y figurer : le contexte, les besoins matériels et humains, la stratégie adoptée, le mode de financement, l’anticipation de l’évolution de l’activité, le plan opérationnel de développement des activités, le retour sur investissement attendu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre fiche reprenant les étapes pour rédiger un business plan.  

Il faut aussi se pencher sur les canaux de distribution pour lancer sa marque de vêtement. Vous pouvez opter pour les boutiques traditionnelles et pourquoi pas envisager d’ouvrir un e-commerce  ? Le consommateur est de plus en plus connecté, internet offre aujourd’hui des perspectives immenses.

Au-delà de son utilité en interne, le business plan est au centre des négociations en externe. Il sert à convaincre les investisseurs de la solidité et de la pertinence de votre projet de créer une marque de vêtement de luxe par exemple. C’est au regard de ce document qu’ils prendront la décision d’apporter ou non des fonds.

Trouver son image de marque 

C’est le moment de faire parler votre imagination ! Une marque permet au consommateur d’identifier votre produit et de le différencier des produits similaires fournis par vos concurrents. L’image qu’elle renvoie doit être attractive, elle a une incidence directe sur la confiance des consommateurs et leur fidélité.

La création d’une marque de vêtement implique nécessairement de lui trouver une identité. Vous devez vous concentrer sur la façon dont vous souhaitez que votre marque soit perçue par les consommateurs. Vous devez choisir un nom, voire un slogan ou logo percutant et cohérent avec les vêtements commercialisés et la clientèle visée tout en cherchant des moyens de vous différencier de vos concurrents .

Créer ses premiers prototypes 

L’une des étapes à ne pas négliger quand on s’interroge sur comment créer sa propre marque de vêtement , est celle des prototypes.

En effet, il est essentiel de tester vos créations, afin de vérifier la coupe, les mensurations, le tissu, etc.

Les prototypes permettent d’avoir une base de travail concrète pour peaufiner les modèles.

Téléchargez notre guide gratuit pour toute savoir sur les métiers du commerce

La réglementation du prêt-à-porter 

Créer sa marque de vêtement implique également d’être bien informé concernant la réglementation en vigueur.

L’accueil du public

Dès lors que vous décidez de vendre vos vêtements dans un magasin physique, vous devez respecter les règles relatives aux établissements recevant du public (ERP).

Cela implique notamment l’application de règles de sécurité (sortie de secours, alarme incendie, etc.), ainsi que l’obligation d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR).

À noter  : En principe, les magasins de vêtements n’ont pas le droit d’être ouverts le dimanche. Toutefois, il existe des dérogations comme les “dimanches du maires” qui peuvent concerner 12 dimanches dans l’année.

La vente à distance

Lorsque vous créez un site de vente en ligne pour distribuer votre marque de vêtement, vous devez vous conformer aux règles applicables à la vente à distance.

Cela comprend entre autres, le droit de rétractation de 14 jours de la part de l’acheteur ou la double validation du panier .

L’étiquetage des vêtements

L’étiquette des vêtements doit mentionner le prix pratiqué TTC, mais aussi la composition et les conseils d’entretien.

Promotions, soldes et rabais

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer aux périodes de soldes annuelles qui ont lieu en juin et en janvier. Toutefois, pour pouvoir utiliser le terme “soldes”, les promotions pratiquées doivent impérativement se faire durant la période légale décidée chaque année par décret. De plus, les vêtements vendus en solde doivent être des vêtements déjà présents en magasin avant l’ouverture de la période de promotion.

D’autre part, vous n’avez pas le droit de vendre vos vêtements à perte.

Comment financer sa marque de vêtement ?

Même si cela est plus difficile, il est possible de créer sa marque de vêtement sans argent . Dans tous les cas, que vous ayez un apport ou non, il vous faudra certainement obtenir un financement.

Connaître ses besoins 

Avant de solliciter des financements auprès d’investisseurs, vous devez faire le point sur vos besoins.

Locaux et fonds de commerce 

Si vous souhaitez ouvrir une boutique physique pour vendre vos vêtements, il faut évaluer le coût de la location du local (bail commercial), mais aussi de l’achat éventuel d’un fonds de commerce.

Équipements de départs 

Vous devez également faire la liste de tous les équipements et matériels dont vous allez avoir besoin :

  • logiciels ;
  • ordinateur ;
  • machine de production ou frais de sous-traitance à une usine ;
  • étiquetage ;
  • aménagement de la boutique ;
  • site internet ;
  • etc.

Moyens humains 

Enfin, vous devez savoir quels sont les moyens humains dont vous allez avoir besoin pour la conception, la fabrication et la vente de vos vêtements.

Trouver des financements 

Pour financer la création de votre marque de vêtements, plusieurs solutions s’offrent à vous, et elles peuvent se compléter entre elles :

Comment créer une structure juridique pour sa marque de vêtement ? 

Maintenant que vous avez correctement préparé la création de votre marque de prêt-à-porter, il vous faut choisir une structure juridique pour votre activité. Vous pouvez pour cela vous aider de notre outil dédié :

Le choix du statut juridique adapté 

Autre étape cruciale pour créer une ligne de vêtements, la création d’une entreprise. Cela implique de choisir le statut juridique adéquat. L'éventail de choix est riche (microentreprise, SARL, EURL, SAS, EIRL…).

Votre décision n’est pas irréversible, il sera toujours temps d’en changer.

Le principal critère à prendre en compte, est celui du nombre de personnes impliquées dans le projet.

Entreprendre seul 

Si vous souhaitez entreprendre seul, c’est-à-dire n’avoir aucun associé, deux possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez d’une part, créer votre marque de vêtement en auto-entrepreneur . Dans ce cas, vous bénéficiez des avantages de la micro-entreprise. Les démarches et les obligations comptables sont allégées. Vous payez vos cotisations sociales sur l’ensemble du chiffre d’affaires encaissé.

Vous pouvez autrement décider d’ouvrir une société à associé unique, comme une SASU ou une EURL. Vous devez alors vous soumettre aux obligations comptables complètes des sociétés commerciales (bilan, dépôt des comptes, etc.), et créer une société. Le principal avantage est que vous allez pouvoir déduire du chiffre d’affaires réalisé tous les investissements réalisés et les charges engagées pour l’activité. L’impôt sur les sociétés (IS) est calculé sur le résultat net avant impôt.

Entreprendre à plusieurs 

Si vous souhaitez entreprendre à plusieurs, donc à deux ou plus, vous pouvez créer une SARL ou une SAS. Voici les principales caractéristiques de ces deux structures juridiques :

Caractéristiques

SAS

SARL

Nombre d’associés 

  • Minimum : 2
  • Maximum : illimité
  • Minimum : 2
  • Maximum : 100

Capital social minimum

1 € 

La libération partielle du capital social est d’au moins 50 % à l’immatriculation de la société

1 €

La libération partielle du capital social est d’au moins 20 % à l’immatriculation de la société

Responsabilité

Limitée aux apports

Limitée aux apports

Dirigeant

Président et autres organes de direction mis en place dans les statuts

Gérant

Régime social du dirigeant

Assimilé salarié 

Travailleur non salarié (TNS) 

Prise de décision

Dirigeants et organes de direction pour les décisions courantes et Assemblée générale des associés pour les décisions importantes

Gérant pour les décisions courantes et Assemblée générale des associés pour les décisions importantes

Imposition

Impôt sur les sociétés (IS) mais possibilité de choisir l’impôt sur le revenu (IR) pour les cinq premiers exercices

Impôt sur les sociétés (IS) mais possibilité de choisir l’impôt sur le revenu (IR) pour les cinq premiers exercices

Les étapes de création de sa structure

Pour avoir une idée de comment créer une entreprise pour commercialiser votre marque de vêtement, les étapes à suivre sont les suivantes :

  1. le choix du siège social ;
  2. la rédaction des statuts ;
  3. le dépôt du capital social ;
  4. la publication d’une annonce légale ;
  5. la reprise des actes par la société ;
  6. la demande d’immatriculation.

Le choix du siège social 

Toute société doit avoir un siège social. Il s’agit du lieu où la société reçoit ses correspondances. C’est l’endroit où elle est domiciliée. Il peut s’agir du domicile du représentant légal, d’une société de domiciliation, ou de l’adresse de la boutique par exemple.

D’ailleurs, si votre business model prévoit la distribution de vos modèles dans une boutique physique, il faut également prévoir la recherche d’un local et la signature d’un bail commercial.

La rédaction des statuts 

Les statuts de la société régissent son fonctionnement. Il est fortement recommandé de confier la rédaction des statuts à un professionnel.

Les statuts doivent impérativement mentionner :

  • l’identité et les coordonnées des associés ;
  • la forme juridique ;
  • la dénomination sociale ;
  • l’objet social ;
  • le siège social ;
  • le montant du capital social ;
  • la répartition des titres et des droits de vote ;
  • la durée de la société (99 ans maximum) ;
  • les conditions de dissolution.

Le dépôt du capital social 

Le capital social doit être déposé et séquestré auprès d’un établissement bancaire, d’un notaire ou d’un avocat dans l’attente de la finalisation de la création de la société.

Une attestation de dépôt du capital social doit vous être remise.

La publication d’une annonce légale 

Afin d’avertir les tiers de la création d’une nouvelle société, il est nécessaire de publier un avis de création dans un journal d’annonces légales.

L’annonce doit mentionner :

  • la date de signature des statuts ;
  • la dénomination de la société ;
  • la forme juridique choisie ;
  • le montant du capital social ;
  • l’objet social de l’entreprise ;
  • l’identité du gérant (nom, prénom, adresse) ;
  • la durée de vie de l'entreprise ;
  • l’adresse du siège social ;
  • le greffe du tribunal compétent pour l’enregistrement de la société au registre du commerce et des sociétés (RCS).

Le dépôt du dossier d’immatriculation

Une fois toutes ces étapes préalables réalisées, vous pouvez déposer votre dossier de demande d’immatriculation auprès du greffe du tribunal.

Ce dossier se compose de :

  • un formulaire M0 dûment complété et signé ;
  • un exemplaire original des statuts de votre société daté et signé par le gérant ;
  • l’attestation de parution dans un journal d’annonces légales ;
  • un justificatif d’identité du dirigeant de la SCI ;
  • la déclaration de non-condamnation du gérant ;
  • un justificatif d’occupation des locaux ;
  • la déclaration des bénéficiaires effectifs.

La reprise des actes par la société

Si vous avez avancé des frais, ou signé des contrats pour le lancement de l’activité de votre société dans les mois précédents la création de la structure, vous pouvez faire reprendre ces actes par la société, afin qu’elle vous rembourse dès son immatriculation et qu’elle se substitue à vous de manière automatique.

Toutefois, il est nécessaire que cette possibilité soit expressément indiquée dans les statuts.

Attention : pour que la société puisse reprendre ces actes, ils doivent avoir été conclus pour le compte d’une société en cours de formation.

Deux méthodes sont envisageables, soit les statuts n’ont pas encore été déposés au greffe et il faut donc y annexer la liste des actes qui doivent être repris, soit les statuts ont été déposés et il faut donc organiser une Assemblée générale extraordinaire des associés pour décider des actes qui seront repris ou non par la société.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀

Comment protéger sa marque de vêtement ?

Dépôt de la marque 

Une fois créée, il est souvent conseillé de respecter les étapes du dépôt de marque pour la protéger. À défaut, toute personne pourrait commercialiser des produits semblables en utilisant votre marque ou une marque similaire pouvant prêter à confusion. Ainsi l’enregistrement confère le droit exclusif d’interdire l’usage non autorisé de la marque.

Le dépôt de la marque est à réaliser auprès de l’INPI.

Bon à savoir : il est important de vérifier que votre nom de marque est disponible avant de la déposer. L’INPI ne réalise pas de vérification automatique et n’émet donc pas d’alerte si vous déposez une marque déjà utilisée.

Dépôt du logo 

Tout comme le nom de marque, il est possible de faire enregistrer votre logo pour éviter toute reproduction ou plagiat.

Le dépôt du logo se fait également via la plateforme de l’INPI.

Bon à savoir : suite au dépôt de marque et de logo auprès de l’INPI, un délai de deux mois est à respecter avant la validation définitive de votre demande. Ce délai permet aux tiers de s’y opposer en cas de ressemblance de nom ou d’image.

Dépôt des éventuels brevets 

En plus du nom et du logo, il est possible de protéger vos créations en déposant un brevet. Cela peut être particulièrement utile si vous créez des vêtements techniques et/ou innovants.

Comment organiser la production d’une marque de vêtement ?

Pour créer sa marque de vêtement, les fournisseurs et moyens de production sont essentiels.

Il est donc important de s’organiser.

Trouver son mode de production 

Pour produire sa ligne de vêtement, plusieurs solutions sont possibles :

  • la fabrication artisanale (fait main) ;
  • la personnalisation réalisée par vous ou un sous-traitant ;
  • le recours à un grossiste ;
  • l’externalisation de la production auprès d’une usine.

Il est donc possible d’avoir une production totalement internalisée (tout est fait par vous), entièrement externalisée ou mixte. Dans ce dernier cas, l’usine peut fabriquer les vêtements et vous les envoyer pour l’étiquetage et la distribution par exemple.

Trouver des fournisseurs 

Le choix des fournisseurs est crucial pour la création d’une marque de vêtement. C’est ce qui va déterminer la qualité de vos articles, mais aussi le prix que vous allez pratiquer. En effet, des matières premières de bonne qualité sont souvent plus chères. Il faut en tenir compte pour le calcul de votre marge.

N’hésitez pas à contacter plusieurs fournisseurs, à demander des échantillons et  à mettre en place des processus de communication pour faciliter le quotidien.

Gérer son stock

Le stock coûte cher. Cela est d’autant plus vrai si vous ne parvenez pas à le vendre.

En effet, pour acquérir ce stock, vous avez dû avancer des frais. Tant que la marchandise n’est pas vendue, vous ne pouvez pas récupérer votre mise et encore moins réaliser des bénéfices.

Au contraire, il ne faudrait pas vous retrouver en rupture de stock dès le lancement.

Il faut donc calculer au plus juste votre besoin, pour ni trop, ni trop peu de stock.

Comment faire connaître sa marque de vêtement ?

Votre projet est bien ficelé, c’est le moment de le faire connaître. Cela passe par la rédaction d’un plan marketing qui fixe l’ensemble des opérations marketing à entreprendre pour atteindre les objectifs commerciaux visés sur une période donnée.

Il comprend plusieurs éléments : les objectifs de résultat (chiffre d’affaires visé), les cibles de clientèles, les moyens à mettre en œuvre et leurs objectifs propres, le budget alloué aux opérations marketing, le calendrier d’action…

C’est la mise en place concrète de la stratégie marketing adoptée. Les moyens d’action marketing sont variés (promotion sur les réseaux sociaux, publicité, organisation d'événements…).

Maintenant que vous savez comment créer et déposer une marque de vêtement, il est temps de vous lancer !

Principales sources législatives et réglementaires :

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
M S

Marie Serre

Diplômée d'un Master I en Droit privé général à l'Université Paris II Panthéon-Assas. 

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Vous souhaitez créer votre marque de vêtements ? 

Lancez-vous dès maintenant avec Legalstart 🚀

Créer une entreprise