Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Télécharger le guide pour lancer son projet
Fiches pratiques Créer une entreprise Accompagnement Devenir entrepreneur : les clés pour réussir

Devenir entrepreneur : les clés pour réussir

Accompagnement
F N

Faustine Nègre

Diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Que vous souhaitiez devenir étudiant entrepreneur, femme entrepreneur, salarié entrepreneur ou entrepreneur à part entière, avant de vous lancer dans la création d’une entreprise, vous devrez respecter un certain nombre d’étapes !

Comment devenir entrepreneur ? Legalstart vous livre les étapes pour créer votre entreprise et devenir l’entrepreneur de demain.

Qui peut devenir entrepreneur ? 

Il n’y a pas une seule façon d’expliquer comment devenir entrepreneur. L’entrepreneuriat couvre beaucoup de secteurs d’activités, de statuts juridiques et de projet différents. Mais si vous avez votre projet en tête, et que vous vous demandez comment devenir entrepreneur, les prochaines lignes vous seront utiles. 

Peu importe votre statut, pour entreprendre, il faut avoir un projet. Vous devez partir d’une idée et la construire, la faire évoluer et la rendre crédible et réalisable. 

Ensuite, quelles études pour devenir entrepreneur ? Là encore, il n’y a pas de réponse universelle. Pour devenir entrepreneur, il faut avoir le parcours requis ou recommandé pour le secteur d’activité dans lequel vous exercez. 

Par exemple, si vous vous demandez comment devenir auto-entrepreneur sans diplôme, il faut se renseigner si le métier que vous voulez faire n’est pas réglementé et ne nécessite pas d’études particulières ou de concours spécifiques.  

On peut vous répondre en revanche à la question “qu’est-ce qu’un bon entrepreneur” car elle concerne tout le monde, tout secteur confondu. Concentrons-nous d’abord sur les traits de votre personnalité. Ce sont ceux qui vous ont probablement poussé à envisager d’entreprendre, voici ceux qui vous permettront de franchir le cap : 

  • curieux ;
  • autonome ;
  • organisé ;
  • acharné ;
  • sociable ; et 
  • patient. 

Voici ensuite les compétences sur lesquelles vous allez peut-être devoir travailler :

  • les outils de marketing ; 
  • les outils de gestion ; 
  • la réglementation juridique applicable à votre entreprise ; 
  • les réseaux sociaux ;
  • les nouveautés dans votre secteur d’activité ; 
  • l’entretien de votre réseau personnel ; et 
  • les relations avec collaborateurs et salariés.

☝️ Bon à savoir : si vous optez pour le statut d’entrepreneur individuel en optant pour le régime simplifié de la micro-entreprise, avant de se demander comment devenir un auto-entrepreneur à succès, encore faut-il savoir comment devenir entrepreneur

Il y a donc beaucoup de chance que vous puissiez devenir entrepreneur. Il y a autant d’entrepreneurs que de projets différents. N’hésitez pas à concrétiser votre idée. 

Comment passer de l’idée au projet d’entreprise ?

Devenir entrepreneur ne s’improvise pas ! Avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, il est nécessaire de trouver la bonne idée de création d’entreprise.

Pour savoir si votre idée d’entreprise est la bonne, pensez à vous demander :

  • Est-ce que mon idée d’entreprise répond à un véritable besoin ? Pour trouver une idée d’entreprise qui soit à la fois originale et pertinente, pensez à vous demander si votre idée répond à une réelle demande. Si la réponse est oui, votre projet sera susceptible d’atteindre une large clientèle.
  • Est-ce que mon projet m’intéresse ? Vous risquez de consacrer vos journées entières à votre projet, c’est pourquoi il est essentiel que vous trouviez une idée qui vous ressemble et un domaine d’activité qui vous passionne.
  • Ai-je les compétences nécessaires pour développer mon idée ? Si vous voulez entreprendre dans un domaine d’activité précis, il est essentiel que vous disposiez des connaissances et compétences professionnelles vous permettant de mener à bien votre projet.

Avant même de se demander comment devenir une femme entrepreneur ou comment devenir un auto-entrepreneur électricien, il est essentiel de valider votre projet. En effet, vous devez vous assurer qu’il est viable et donc rentable.

Étape 1 : Réaliser une étude de marché 

L’étude de marché est une étape préalable, essentielle au bon lancement de votre entreprise.

En effet, c’est cet exercice qui va vous permettre de déterminer s’il existe vraiment un marché pour le produit ou le service que vous souhaitez proposer. C’est aussi à ce moment-là que vous allez pouvoir en apprendre plus sur votre clientèle cible, et notamment le prix qu’elle serait prête à payer.

L’étude de marché permet également d’identifier vos principaux concurrents, leurs forces et leurs faiblesses.

Étape 2 : Construire un business plan 

Pour devenir un entrepreneur à succès, vous devez mettre au point un business plan optimal ! La rédaction de ce document est l’une des étapes incontournables de la création d’une entreprise.

Le business plan vous permet de définir la stratégie commerciale de votre entreprise et d’établir un plan d’actions pour le développement de votre projet. C’est au moment de rédiger votre business plan que vous déterminerez vos grands objectifs à court, moyen et long terme.

D’autre part, le business plan vous permet d’avoir un aperçu suffisamment clair du modèle économique que vous allez développer et de la manière dont vous allez générer des bénéfices.

En rédigeant votre business plan, vous devez avoir un seul objectif en tête : faire en sorte que votre entreprise soit rentable dès son lancement pour qu’elle puisse être en capacité de s'autofinancer.

Étape 3 : Monter un plan financier 

La dernière étape de préparation de votre projet de création d’entreprise consiste à établir un plan financier.

Quelle est l’utilité d’un plan financier ?

Pour lancer votre activité, vous allez forcément avoir des dépenses à faire. De plus, devenir entrepreneur a un coût et bien souvent, plusieurs mois s’écoulent avant que la société créée ne puisse générer des bénéfices. C’est pourquoi, avant de vous lancer, vous devez réaliser des prévisions financières et éventuellement partir à la recherche de financement pour la création d’entreprise.

Parmi les grands types de financement sur lesquels vous pourrez vous appuyer, il est possible de citer :

  • votre épargne personnelle ;
  • la “ love money ” (dons ou prêts accordés par vos proches) ;
  • l’emprunt bancaire ;
  • le crowdfunding (ou financement participatif).

Le plan de financement permet donc de mettre en parallèle les ressources et les besoins de l’entreprise.

Quelles sont les principales aides à la création d’entreprise ?

Les principales aides à la création ou la reprise d’entreprise sont les suivantes. 

L’ARE ou l’ARCE pour les demandeurs d’emploi 

L’ARE vous permet, si vous bénéficiez des allocations de Pôle emploi, de les maintenir si vous créez votre entreprise. Pour cela, vous devez percevoir aucune rémunération ou très faible si vous êtes dirigeant de votre entreprise. 

L’ACRE correspond à une aide pour la création de votre entreprise. Elle est ouverte aux demandeurs d’emplois ainsi qu’aux 18-25 ans. Son mécanisme est simple : vous permettre d’être exonéré en partie de charges sociales sur la première année d’activité.  

Le prêt d’honneur solidaire

Vous pouvez compter également sur le prêt d’honneur, qui ne nécessite aucune garantie ni caution personnelle. 

Les aides de l’Agefiph pour les personnes handicapées 

Si vous êtes en situation de handicap, vous pouvez bénéficier de cette aide financière au moment de créer votre entreprise.
Vous devez, pour cela, être dirigeant de la société et avoir participé à hauteur de 1.500 euros minimum en fonds propre dans la société. 

Si vous remplissez les conditions, vous pouvez prétendre à une aide forfaitaire de 5.000 euros à la création de votre entreprise. 

Le prêt d’amorçage de Bpifrance

Si vous créez votre entreprise innovante, vous pouvez bénéficier d’un soutien public à l’innovation. Pour cela, vous devez avoir moins de 5 ans d’existence. Si votre demande est acceptée, vous pouvez bénéficier d’un montant compris entre 50.000 et 100.000 euros. 

Vous pouvez aussi vous renseigner sur les solutions de prêts et de garanties pour vos prêts auprès de France Active. 

En plus des aides visant à percevoir une certaine somme d’argent, il est également possible de bénéficier de certains avantages lorsque l’on crée une entreprise.

Exemple : il est possible de profiter d’une exonération partielle du montant de vos cotisations sociales (ACRE) ou encore d’une exonération d’impôts telle que le crédit d’impôt recherche.

Quelle structure choisir pour devenir entrepreneur ?

tableau-statuts-juridiques

Avant de devenir entrepreneur, tous les porteurs de projet sont confrontés au choix de la structure juridique la plus adaptée à leur situation.

Le choix de la forme juridique est essentiel puisqu’il détermine des données telles que le régime fiscal de l’entreprise, le statut social du dirigeant, les formalités de création, etc.

Les options qui s’offrent à vous évoluent selon que vous décidiez d’entreprendre seul ou à plusieurs. Deux possibilités s’offrent à vous :

  • vous êtes seul à entreprendre, vous pouvez choisir l’entreprise individuelle (devenir auto-entrepreneur et/ou vous tourner vers l’EIRL) ou créer un société unipersonnelle (SASU ou EURL) ;
  • vous êtes plusieurs à entreprendre ensemble, vous devez nécessairement créer une société (SAS, SARL, SCI).

Comment devenir auto-entrepreneur en France ?

Avant de voir comment devenir micro-entrepreneur, voyons pourquoi ce statut peut être intéressant.

Pourquoi devenir micro-entrepreneur ?

Le statut de micro-entrepreneur permet d’entreprendre seul. L’exercice de l’activité se fait en nom propre. L’un des grands avantages de l’auto-entreprise réside dans le peu de démarches administratives à réaliser pour se lancer, mais aussi tout au long de l’exercice de l’activité.

De plus, l’auto-entrepreneur ne paie des cotisations que sur le chiffre d’affaires réalisé. Si un mois, le chiffre d’affaires est nul, il suffit de déclarer 0 et aucune cotisation ne sera prélevée.

Enfin, les auto-entrepreneurs n’ont pas l’obligation de tenir de comptabilité. Ils n’ont pas besoin de faire de bilan comptable. Ils ont seulement l’obligation de tenir un livre des recettes et des dépenses.

Toutefois, dans certains cas, ce statut ne représente pas la meilleure solution en fonction du modèle économique de l’entreprise. En effet, il n’est pas possible de déduire les charges payées du chiffre d’affaires qui sert d’assiette pour le calcul des cotisations de l’URSSAF.

💡Pour en savoir plus sur les démarches de création d'entreprise, téléchargez notre guide gratuit.

Quelles sont les étapes de création d’une micro-entreprise ?

Maintenant que vous connaissez les avantages de la micro-entreprise, voyons comment faire pour devenir auto-entrepreneur.

Pour créer une micro-entreprise, il suffit de s’inscrire sur le portail en ligne auto-entrepreneur de l’URSSAF. Vous remplissez directement le formulaire p0 et devez fournir une pièce d’identité et une déclaration de non-condamnation. L’ensemble des pièces justificatives est transmis au CFE compétent.

Quelques jours plus tard, vous recevez votre numéro d’immatriculation (Siren) par courrier postal.

En pratique : si vous ne souhaitez pas déclarer votre auto-entreprise seul, sachez que vous avez la possibilité de vous faire accompagner dans vos démarches par un professionnel tel que Legalstart.

Comment devenir entrepreneur et se lancer en société ?

Les démarches pour créer une société sont plus complexes que pour créer une micro-entreprise. Toutefois, ce statut présente également des avantages. C’est aussi la seule solution si vous souhaitez entreprendre à plusieurs.

Se lancer seul ou à plusieurs ?

En principe, la société est la forme juridique de prédilection pour les personnes qui veulent entreprendre à plusieurs. Il est notamment possible de créer une SAS, une SARL ou une SCI en fonction de votre activité.

Mais il est tout à fait possible de créer une société seul. On parle alors de société à associé unique ou de société unipersonnelle. Ce sont les SASU et les EURL. La SASU est la société unipersonnelle de la SAS et l’EURL est la forme unipersonnelle de la SARL.

Pourquoi se lancer en société ?

La création d’une société permet de bénéficier de certains avantages.

Tout d’abord, il est possible de déduire les charges et les investissements réalisés pour les besoins de l’activité.

Le calcul de l’impôt ne se fait plus sur le chiffre d’affaires, mais sur le résultat net avant impôt. De plus, durant les cinq premières années d’activité, toutes les structures précitées vous permettent de choisir entre l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu. En revanche, en fonction de chacune d’elle, parcourez gratuitement nos fiches pratiques pour en connaître toutes les subtilités fiscales et autres caractéristiques.

En outre, une activité exercée en société permet de faire appel à des investisseurs, et de faire entrer d’autres personnes au capital. De même, ce statut inspire davantage confiance, notamment aux établissements bancaires.

Enfin, la société permet de limiter la responsabilité des associés. Certaines formes juridiques sont plus protectrices. En effet, la SAS et la SARL offrent à ses associés une responsabilité limitée au montant de leurs apports tandis qu’en SCI, les associés ont une responsabilité indéfinie, subsidiaire et non-solidaire.

En contrepartie de ces avantages, la société implique des formalités de création et de dissolution plus lourdes et plus chères, ainsi que des obligations comptables plus importantes.

Quelles sont les démarches juridiques à suivre pour créer une société ?

Pour devenir entrepreneur en créant une société, voici les étapes à suivre :

  • rédiger les statuts ;
  • déposer le capital social ;
  • fixer le siège social ;
  • publier un avis de création de société dans un journal d’annonces légales ;
  • déposer le dossier de demande d’immatriculation auprès du greffe du Tribunal de commerce.

À noter : un Kbis vous est alors adressé avec un numéro Siren et un numéro intracommunautaire de TVA.

Auto-entreprise ou société : tableau comparatif

Si vous hésitez encore entre micro-entreprise et société, voici un tableau comparatif :

Caractéristiques

Auto-entrepreneur

Société

Possibilité d’entreprendre seul

Oui

Oui en SASU ou en EURL

Possibilité d’entreprendre à plusieurs

Non

Oui

Assiette d’imposition de l’impôt

Chiffre d’affaires 

Résultat net avant impôt

Capital social

Non

Oui

Régime d’imposition

Impôt sur le revenu (IR)

Impôt sur les sociétés (IS) ou impôt sur le revenu (IR), et ce, en fonction de la forme de la société

Obligations comptables

Non, il faut seulement tenir un livre de recettes et de dépenses.

Oui

Régime social du dirigeant

Travailleur non salarié (TNS)

TNS ou assimilé salarié en fonction de la forme de la société

Responsabilité

Illimitée

Limitée au montant des apports en SAS, SASU, SARL et EURL et illimitée en SCI

Bon à savoir : vous pouvez utiliser gratuitement notre outil pour vous aider à choisir la forme juridique la plus adaptée à votre projet. 

Quels sont les avantages de devenir entrepreneur ?

Pourquoi entreprendre ? Devenir entrepreneur présente de nombreux avantages. Parmi ceux cités le plus souvent par les créateurs d’entreprise, on retrouve :

  • devenir son propre patron ;
  • créer son métier ;
  • innover ;
  • s’organiser de manière flexible ;
  • avoir des revenus plus élevés.

Devenir son propre patron

Devenir entrepreneur, c’est gagner en liberté et en autonomie. C’est un véritable qui permet aussi de remettre du sens dans sa vie professionnelle, et de se libérer des contraintes du salariat.

Créer son métier

En devenant entrepreneur, vous avez également la possibilité de créer votre métier sur-mesure.

Inutile de vous forcer à rentrer dans les cases, tout est possible !

Expert ou couteau-suisse, l’entrepreneuriat s’adapte à vos envies.

Innover

Pour innover, rien de tel que l’entrepreneuriat. Que ce soit pour commercialiser un concept innovant ou pour exercer votre métier à votre façon, entreprendre permet d’exploiter le plein potentiel de votre créativité.

S’organiser de manière flexible

La liberté de l’entrepreneur se retrouve également dans son organisation. Vous n’êtes plus contraint par les horaires de bureau. Vous pouvez prendre vos congés quand bon vous semble, sans demander l’autorisation.

Avoir des revenus plus élevés

Même quand on se demande comment devenir jeune entrepreneur, la question des revenus est centrale. L’objectif de tout entrepreneur est de créer une activité lucrative qui lui permet de dégager l'équivalent à son emploi salarié, puis d’élever son niveau de vie.

Nos experts se feront un plaisir de vous aider

Thomas et toute l'équipe d'experts Legalstart sont là pour répondre à vos questions.

N'attendez plus pour vous faire accompagner.

LPSEO-Contact-Thomas

Comment devenir un entrepreneur à succès ? Les astuces pour bien démarrer

Pour bien démarrer son activité en tant qu’entrepreneur, voici quelques astuces :

Se faire connaître

Se faire connaître est essentiel tant au démarrage de l’activité, que tout au long de la vie de l’entreprise.

En effet, pour se lancer puis pour développer son entreprise, vous avez besoin d’être connu par de nouvelles personnes, et ce, régulièrement.

Visibilité et notoriété sont donc les piliers d’une entreprise pérenne.

Pour vous faire connaître, vous pouvez miser sur :

  • l’organisation d’événements ;
  • le bouche-à-oreille ;
  • une agence de communication ;
  • la participation à des événements pour vous créer un réseau ;
  • les partenariats et le sponsoring ;
  • les flyers et autres cartes de visite ;
  • la publicité ;
  • Internet.

Trouver ses premiers clients

Trouver ses premiers clients est certainement l’une des principales inquiétudes des entrepreneurs qui se lancent.

En principe, l’étude de marché réalisée en amont contient un certain nombre de réponses sur la meilleure façon de toucher votre clientèle cible.

Ensuite, vous pouvez utiliser différents leviers comme :

  • faire appel à votre réseau professionnel ;
  • les réseaux sociaux ;
  • le démarchage par téléphone ;
  • le démarchage par mail ;
  • la prospection physique ;
  • la publicité.

Développer votre entreprise sur internet

Internet représente une formidable opportunité pour les entreprises en quête de visibilité et de clients.

Tout d’abord, vous pouvez créer un site internet et l’optimiser pour le référencement naturel, afin qu’il ressorte dans les premiers résultats sur les moteurs de recherche. Ainsi, même sans taper le nom de votre entreprise, les clients potentiels pourront vous trouver à partir d’une recherche sur votre thématique.

De plus, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn, etc.). Ils permettent de gagner en visibilité, mais aussi de créer une véritable communauté autour de votre entreprise.

Comment devenir entrepreneur en France ? 3 questions fréquentes

Pour finir, voici trois questions fréquentes qui se posent quand on se demande comment devenir entrepreneur.

Comment monter son entreprise sans argent ?

Il est possible de monter son entreprise sans argent ou très peu. Il faut seulement en tenir compte dès le départ du projet. En effet, cette particularité va avoir des conséquences sur le business plan, le plan financier, ainsi que sur le statut choisi.

Exemple : le statut de micro-entreprise ne coûte rien. L’inscription est gratuite, et il n’est pas nécessaire de prévoir de capital social.

De plus, vous pouvez faire des demandes de financements (banque, investisseurs, aides) pour compenser votre absence de budget.

Puis-je cumuler le statut d’entrepreneur tout en restant salarié d’une autre entreprise ?

Si vous êtes salarié en entreprise, vous avez la possibilité de cumuler ce statut avec une activité indépendante. Pour cela, il est nécessaire de vérifier dans votre contrat de travail, s’il existe une clause d’exclusivité. Dans ce cas, deux situations sont possibles. 

Clause d’exclusivité dans votre contrat de travail 

Signification 

Présente

Il convient d’analyser cette clause afin de savoir si vous avez la possibilité de devenir entrepreneur à côté de votre activité salariée. 

Absente

Vous êtes libre de créer une entreprise et d’exercer une autre activité. Mais vous ne devez pas concurrencer directement l’activité de votre employeur. 

 

☝️ Bon à savoir : si la clause d’exclusivité est trop restrictive, vous avez tout de même la possibilité de vous lancer et créer une société en tant qu’associé et nommer une autre personne en tant que dirigeant.

Comment démissionner pour devenir entrepreneur ?

Avant de démissionner pour devenir entrepreneur, prenez le temps de lire votre contrat de travail, notamment pour vérifier votre délai de préavis.

Ensuite, vous pourrez adresser un courrier recommandé à votre employeur lui notifiant votre démission et votre date effective de départ. Celui-ci ne peut pas refuser votre demande.

Néanmoins, sachez que la démission n’ouvre pas de droit au chômage, sauf si vous pouvez prouver que celle-ci est légitime. La création d’entreprise n’est pas un motif légitime de démission.

C’est pourquoi, il peut être plus intéressant de tenter une demande de rupture conventionnelle.

📝 À noter : sachez que vous avez également la possibilité de demander un congé pour création d’entreprise, un congé sabbatique ou encore de passer à temps partiel pour vous consacrer davantage à votre activité entrepreneuriale. Attention, certaines conditions strictes doivent être respectées pour en bénéficier.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
FN

Faustine Nègre

Diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Guide-seo-lancer-son-projet-entreprise

Lancer votre projet en 6 étapes : télécharger notre guide