En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Robin Rouja
Diplômé de la Toulouse School of Economics. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
Article mis à jour le 16 août 2018
Temps de lecture : 5 min

Devenir coach sportif, c’est faire de votre passion un métier ! L’enseignement d’une activité physique ou sportive (APS) étant règlementé, il est nécessaire de suivre quelques étapes avant de pouvoir vous lancer.

Quelles sont les formations reconnues par l’Etat ? Comment obtenir votre carte professionnelle ? Quelle structure juridique est la plus avantageuse pour créer votre entreprise de coaching ? On vous explique tout.

coach sportif

Les formations reconnues par l'État

Que vous exerciez de manière habituelle, saisonnière ou occasionnelle, vous devez être titulaire d’un diplôme ou d’un certificat reconnu pour enseigner une activité sportive contre rémunération. C’est une obligation légale garantissant votre compétence en matière de sécurité des pratiquants dans l’activité considérée.

Quelles sont les formations reconnues en France ?

Toutes les formations reconnues sont inscrites au répertoire national des certifications professionnelles. Les qualifications requises peuvent varier en fonction de l’activité que vous souhaitez enseigner. Les formations les plus classiques sont :

  • Le BP JEPS (Brevet professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport) : formation de 9 à 12 mois couvrant l’ensemble du champ de compétence de l’activité choisie. Pour les coachs sportifs, il est recommandé d’être titulaire d’un BP JEPS spécialité Educateur sportif mention activités de la forme.

  • Le DE JEPS (Diplôme d'Etat de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport). Il s’agit d’un diplôme de niveau III, soit BAC+2. Il vous permet d’enseigner dans des disciplines visant non seulement la remise en forme, mais également la performance (compétitions locales, nationales etc.)

  • Le CQP ALS, diplôme mutli-sports et tous publics permettant d’encadrer des activités sportives générales.

  • Des formations spécifiques sont délivrées pour certaines disciplines, qui limitent les conditions d’exercice du métier de coach. 

Les diplômes et certificats reconnus peuvent être délivrés par des organismes publics ou privés. Si vous êtes à la recherche d’un organisme public, adressez-vous au CREPS ( Centre de ressource, d’expertise et de performance sportive). Si vous passez par un organisme privé, veillez à ce que le titre délivré soit bien inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Comment faire reconnaître votre diplôme étranger ?

Tant que votre diplôme n’est pas reconnu en France, vous ne pouvez pas obtenir votre carte professionnelle, ce qui vous empêche d’exercer en tant que coach sportif.

Pas d’inquiétude, il est possible de faire admettre votre diplôme étranger en équivalence. Vous pouvez procéder en ligne via le site de l’Arquedi. Une commission se réunit tous les mois pour examiner les demandes et délivrer les équivalences.  

Obtenir sa carte professionnelle

Une fois votre diplôme en poche, il est nécessaire de déclarer votre activité à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) pour obtenir votre carte professionnelle d’éducateur sportif.

Vous pouvez faire votre demande en ligne via la plateforme EAPS ou par courrier adressé à la DDCS de votre département, en remplissant un formulaire cerfa. Les pièces justificatives suivantes sont à fournir :

  • Une copie de votre pièce d’identité recto verso ;
  • Une copie de votre/vos diplôme(s) ;
  • Une photo d’identité ;
  • Un certificat médical de non contre-indication à la pratique et à l’encadrement des activités physiques ou sportives concernées, de moins d’un an.

 La DDCS vous délivre en retour votre carte professionnelle. Cette déclaration est à renouveler tous les 5 ans.

Attention, si vous ne respectez pas ces obligations et exercez une activité de coach sportif sans carte professionnelle, vous risquez jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 15.000€ d'amende.

Coach salarié ou indépendant? 

Il existe deux manières d’exercer le métier de coach sportif.

  • Le coach sportif salarié. Il exerce dans une salle de sport en tant que salarié.

  • Le coach sportif indépendant. Il exerce sous le statut de travailleur indépendant. Il se constitue sa propre clientèle et effectue ses prestations au domicile des clients ou à son propre domicile. Il peut aussi intervenir en tant que coach sportif pour des entreprises.

Si vous hésitez entre ces deux solutions, voici quelques éléments à prendre en considération.

  • Votre rémunération. En début de carrière le salaire moyen d’un coach sportif en salle est d’environ 1.400 euros. En indépendant, la rémunération dépend de la tarification horaire choisie, du nombre de clients, etc. En exerçant de manière intensive et en proposant des services de qualité, un coach sportif indépendant peut rapidement percevoir une rémunération plus importante qu’un coach en salle. A vos calculs !

  • Votre organisation de travail. Si vous aspirez à une certaine stabilité dans votre métier de coach sportif, choisissez le statut de coach salarié. En revanche, si vous aspirez à plus de liberté et de flexibilité, devenez coach sportif indépendant !

Comment devenir coach sportif indépendant ?

1ère étape : Choisir sa forme juridique

Pour devenir coach sportif indépendant, la première étape est de choisir sa forme juridique. Plusieurs options s’offrent à vous : statut auto-entrepreneur, entreprise individuelle, EIRL, EURL ou encore SASU.

De manière générale, devenir coach sportif en auto-entrepreneur est conseillé si vous souhaitez tester votre activité ou l’exercer en parallèle d’une autre activité. Si vous exercez votre activité de coach sportif à titre principal et souhaitez développer un chiffre d’affaires important, mieux vaut opter pour la création d’une société (EURL ou SASU).

La meilleure forme juridique à adopter dépendra de votre situation personnelle et de vos objectifs.

2ème étape : Effectuer ses formalités de création d’entreprise

  • Si vous souhaitez devenir coach sportif en auto-entrepreneur, les formalités sont assez rapides. Il vous suffit d’envoyer un formulaire de déclaration auto-entrepreneur accompagné d'une copie de votre carte d’identité à l’URSSAF.

  • Si vous décidez de créer une société, les démarches sont plus complexes : rédaction des statuts, immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, etc. Il est donc conseillé de se faire accompagner dans la création de sa société.

3ème étape : Débuter son activité !

Une fois vos formalités accomplies, vous recevrez un numéro Siren (et un extrait K-Bis en cas de création d’une société). Vous pourrez alors commencer à exercer votre activité et à facturer vos premiers clients.

N’hésitez pas à faire votre promotion de manière active afin de vous constituer rapidement un portefeuille de clients suffisant. Vous pouvez aussi vous inscrire sur des plateformes en ligne qui proposent à leurs utilisateurs d’être mis en relation avec un coach sportif.

Le métier de coach sportif présente de belles opportunités. Particulièrement, l’activité de coach sportif à domicile est en plein essor. Si vous hésitez à vous lancer, certaines aides à la création d’entreprise peuvent vous inciter à devenir indépendant en créant votre entreprise de coaching !

Mise à jour : 16/08/2018

Rédaction : Robin Rouja, diplômé de la Toulouse School of Economics et spécialisé dans l'accompagnement des créateurs d'entreprises chez Legalstart.fr. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations