En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
19 septembre 2019

Comment construire son plan de financement?
Temps de lecture : 4 min

Faustine Nègre
Diplômée de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Créer une entreprise

La recherche de financement est le point de départ incontournable de tous les projets de création d’entreprise. Mais, avant de partir en quête de financement, il est important de s’assurer de la faisabilité du projet! Pour cela, rien de tel que de dresser un plan de financement pour avoir une idée précise des dépenses à engager et savoir comment le financer. 

Pourquoi et comment monter un plan de financement pour la création d’entreprise? Legalstart vous explique l’intérêt de ce document et vous livre les clés pour monter un plan de financement optimal. 

Plan de financement

Plan de financement: définition

Le plan de financement est l’un des tableaux financiers qui compose le business plan. Il a pour objectif de permettre à l’entrepreneur de mettre en balance ses besoins de financement et les ressources dont il dispose. Grâce à cela, l’entrepreneur peut s’assurer qu’il détient les capitaux nécessaires au lancement de son projet.

Ainsi, lors de la rédaction de son plan de financement, l’entrepreneur recense:

  • L’ensemble des besoins nécessaires au lancement de son activité, pensez à procéder au calcul de vos besoins de financement
  • Les différentes ressources internes qu’il a déjà mobilisées


La différence entre ces deux données permet à l’entrepreneur de connaître ses besoins en financement externes. Si le projet apparaît trop déséquilibré, il est important de le retravailler pour s’assurer de sa réussite. 

À noter: le plan de financement sur 3 ans répond à un objectif similaire puisqu’il permet d’anticiper les besoins de financement à moyen terme. L’idée étant, évidemment, d’atteindre une stabilité financière le plus rapidement possible pour éviter d’avoir à recourir aux financements extérieurs.

Que contient le plan de financement?

Le plan de financement prévisionnel se présente sous la forme d’un tableau divisé en deux colonnes: l’une recense les besoins, l’autre, les ressources.

1- Les besoins

Les besoins recouvrent l’ensemble des sommes nécessaires au fonctionnement de la future entreprise. Les principaux besoins à prendre en considération pour établir un plan de financement prévisionnel sont:

  • Le capital social: il s’agit du montant total des apports d’argent réalisés par les associés en contrepartie de leurs droits sociaux.

  • Les frais de constitution: ces frais correspondent aux sommes déboursées pour procéder à l’immatriculation de la société et à l’éventuel dépôt d’une marque ou d’un brevet.

  • Les travaux d’aménagements: le local professionnel ou le local commercial doit être aménagé en vue de l’usage qui lui est destiné.

  • Les investissements matériels: cela recouvre l’acquisition des biens nécessaires au lancement de l’activité, qu’il s’agisse d’un véhicule, du mobilier, du matériel informatique ou encore de l’outillage.

  • Le stock: pour pouvoir exercer son activité, l’entrepreneur doit généralement procéder à l’achat de marchandises, de matières ou encore de produits finis.

  • Le fonds de roulement: c’est l’ensemble des ressources dont dispose l’entreprise pour financer son activité sur le long terme, à savoir pendant plus d’un an. Plus simplement, cela désigne les sommes disponibles pour payer les dépenses courantes de l’entreprise (paiement du loyer, des salaires, des fournisseurs, etc.).

2- Les ressources

Les ressources correspondent à l’ensemble des moyens financiers qui permettent au projet de voir le jour. Les principales ressources qui peuvent apparaître au sein d’un plan de financement prévisionnel sont:

  • Les apports personnels des associés: il s’agit des fonds propres apportés par le ou les porteurs de projet. Les fonds propres peuvent être composés de l’épargne personnel de l’entrepreneur, mais également des sommes investis par ses proches (love money) ou des tiers (crowdfunding).

  • Les subventions: ce sont des aides publiques qui peuvent être accordées aux entrepreneurs qui proposent des projets innovants ou créateurs d’emploi.

  • Les prêts d’honneur: ce sont de prêts à taux zéro principalement destinés aux porteurs de projet qui n’ont pas accès au crédit bancaire.

Comment monter un plan de financement?

Lors de la rédaction du plan de financement, l’entrepreneur doit être réaliste. Ainsi, il est important de ne pas minimiser les coûts ni de surestimer les financements.

Par ailleurs, avant de valider son plan de financement, il est nécessaire de s’assurer qu’il est bien équilibré. Pour cela, la somme totale des ressources doit être égale ou supérieure au total des besoins.

Le plan de financement pour le statut de micro-entreprise correspond habituellement à un plan de financement prévisionnel simplifié. En effet, les dépenses d’un micro-entrepreneur sont généralement moins importantes que celle d’une entreprise classique. 

Modèle de plan de financement

Au moment de construire votre plan de financement, n’hésitez pas à vous appuyer sur l’exemple de plan de financement ci-dessous. Il fonctionne tant pour le plan de financement d’une start up que d’une entreprise classique. Toutefois, il doit évidemment être adapté en fonction des postes de besoins et de ressources nécessaires à la mise au point du projet.

À noter: il est recommandé de construire son plan de financement via excel. Grâce à l’utilisation de formules, le montant total est automatiquement mis à jour ce qui évite les erreurs de calcul!

Plan de financementVous lancez votre projet d’entreprise? Pour vous aider à atteindre une stabilité financière, n’hésitez pas à consulter notre fiche sur la manière d’établir une stratégie financière efficace.

Mise à jour : 19/09/2019

Rédaction : Faustine Nègre, diplômée de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?