Article mis à jour le 17 août 2018

Devenir diagnostiqueur immobilier indépendant les étapes !

Sandra NUSSBAUM
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Les métiers dans le secteur de l'immobilier se portent bien, d'autant plus quand ils sont le fruit d'obligations réglementaires qui ne font que croitre. Le métier de diagnostiqueur immobilier est bien placé pour en témoigner, il a pris énormément d'ampleur ces dernières années. 

Quelle formation ? Quelle structure juridique pour devenir diagnostiqueur immobilier indépendant ? On fait le tour de ce métier plein d'avenir !

devenir diagnostiqueur immobilier

En quoi consiste le métier de diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est né des obligations réglementaires en matière immobilière. Toute personne qui décide de louer, d'acheter ou de faire des travaux sur un bien immobilier se voit obligée de faire réaliser toute une série de diagnostics (gaz, amiante, termites,etc).

C'est le rôle du diagnostiqueur immobilier de répondre à cette obligation ! 

C'est un métier qu'il est possible d'exercer en tant que salarié dans une étude spécialisée ou dans une entreprise. Pour autant, nombreux sont ceux qui font le choix de devenir travailleur indépendant et qui décident d'exercer leur activité de diagnostiqueur immobilier à leur compte. 

La formation de diagnostiqueur immobilier 

Pour devenir diagnostiqueur immobilier il n'est pas nécessaire d'avoir un diplôme. Pour autant c'est évidemment un avantage si vous avez une formation dans le bâtiment

Même s'il est possible de devenir diagnostiqueur immobilier sans diplôme à proprement parlé, vous allez devoir faire certifier vos connaissances pour pouvoir réaliser la plupart des diagnostics immobiliers. Par exemple, pour avoir la capacité de faire un diagnostic amiante vous devrez être titulaire de la certification amiante. On dénombre 6 certifications indépendantes : amiante, termite, gaz, électricité, plomb, performance énergétique et électricité. 

Les certifications sont délivrées par un organisme habilité comme le Cofrac par exemple (Comité français d'accréditation). Attention : elles doivent être renouvelées tous les 5 ans.

Comment créer une entreprise de diagnostic immobilier ?

De plus en plus de diagnostiqueur immobilier font le choix de devenir indépendant et de créer leur entreprise de diagnostic immobilier. Il est donc nécessaire de choisir une structure juridique appropriée. 

Vous avez alors le choix entre passer par une entreprise individuelle, en optant notamment pour le statut d'auto-entrepreneur, ou créer une société, une SASU ou une SAS. Le statut d'auto-entrepreneur est rarement conseillé car il ne vous permet pas de déduire vos frais réels qui peuvent être importants en pratique et il ne protège pas votre patrimoine personnel.

La plupart des diagnostiqueurs immobiliers désireux de travailler à leur compte créent une société et s'immatriculent au Registre du Commerce et des Sociétés car il s'agit d'une activité commerciale. 

Sachez à ce sujet que si vous êtes plusieurs dans une société, chaque personne doit posséder les certifications nécessaires pour établir les diagnostics. 

Quel est le coût du matériel de diagnostic immobilier ?

Le matériel d'un diagnostiqueur immobilier représente un coût important ! Au moment de rédiger votre business plan, vous allez devoir prendre ce coût d'investissement en considération. 

Que est le matériel indispensable du diagnostiqueur immobilier ? Vous allez avoir besoin d'une voiture pour vous déplacer entre vos différents diagnostics, de matériel informatique, de logiciels, d'outils pour réaliser les diagnostics (télémètre laser, appareil pour le diagnostic du gaz ou encore un analyseur de plomb).

Les coûts sont donc importants mais il faut voir le côté positif : a priori vous n'avez pas besoin de local, vous pouvez donc très bien fixer le siège social de votre société à votre domicile, ce qui vous évite les frais liés à la location d'un local. 

Quelle réglementation pour un diagnostiqueur immobilier ? 

La souscription d'une assurance responsabilité civile professionnelle 

La diagnostiqueur immobilier engage sa responsabilité dans l'hypothèse d'une erreur de diagnostic. Les conséquences peuvent être très lourdes sur un plan financier car une erreur ou une maladresse peut engendrer des préjudices importants.

C'est la raison pour laquelle ils sont dans l'obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. La garantie couverte par cette assurance doit au moins être de 300.000 euros par sinistre et 500.000 euros par année d'assurance.

L'obligation d'indépendance 

Un diagnostiqueur immobilier se doit d'être indépendant et impartial. C'est la raison pour laquelle il ne doit exister aucun lien susceptible de remettre en cause cette indépendance avec le propriétaire du logement ou n'importe quelle autre personne chargée de le représenter.

L'obligation d'information 

Lorsque vous réalisez une prestation vous avez une obligation d'information spécifique vis à vis de vos clients. Vous devez leur remettre un rapport de diagnostic comprenant une attestation sur l'honneur de vos compétences, de votre indépendance et de la souscription à une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Mise à jour : 17/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations