En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 14 août 2018

Les clés pour devenir développeur web en freelance

Sandra NUSSBAUM
Diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Vous exercez le métier de développeur web et vous avez envie d'être indépendant en faisant le choix de devenir développeur freelance ? On fait le point sur toutes les facettes du métier de développeur web en freelance pour que vous ayez les clés nécessaires pour vous lancer. 

developpeur web freelance

Quels avantages de devenir développeur web indépendant?

Devenir freelance en étant développeur web apporte un certain nombre d’avantages, ce qui explique la popularité croissante de ce statut. De manière générale, devenir travailleur indépendant apporte, en principe, principalement trois avantages :

  • Etre son propre patron : c’est souvent le premier avantage recherché par un développeur web qui passe en statut freelance. Fini le salariat et la hiérarchie, le fait d’être développeur web freelance vous permet d’exercer votre métier de développeur web à votre compte, ce qui signifie concrètement que vous bossez pour vous. C’est entre autres ce qui va vous permettre de pouvoir choisir les missions qui vous intéressent, avec les clients avec qui vous avez envie de travailler.
  • Choisir ses horaires : non seulement vous travaillez pour vous, mais en tant que développeur web freelance vous faites également les horaires que vous voulez. Vous organisez vous même votre emploi du temps en fonction de vos priorités et de vos préférences (par exemple, vous êtes plutôt du matin, plutôt du soir, vous voulez récupérer vos enfants à l’école le soir).
  • Choisir son lieu de travail : de la même façon, en devenant développeur web freelance, vous vous émancipez de l’obligation de travailler dans un bureau. C’est vous qui choisissez votre environnement de travail en fonction, encore une fois, de vos préférences.

Quelles difficultés pour un développeur web en freelance ?

En revanche, travailler en tant que développeur web freelance n’a évidemment pas que des points positifs, sinon c’est un statut qui serait choisi par tous les développeurs web. On trouve principalement deux inconvénients qui font que le statut de développeur web freelance est exclu par certaines personnes :

  • Responsabilité : en tant que développeur web freelance, vous avez une certaine responsabilité, et ce à plusieurs niveaux. Vous avez d’abord une responsabilité vis-à-vis de vos clients car vous vous engagez personnellement envers eux et vous êtes directement en contact avec eux. De plus, vous agissez à votre compte, ce qui signifie que vous engagez votre patrimoine professionnel, mais également votre patrimoine personnel dans certaines hypothèses. Le fait d’engager ou non votre patrimoine personnel dépend en réalité du choix opéré pour votre structure juridique.
  • Irrégularité des revenus : évidemment, vous perdez l’avantage du salariat qui consiste à avoir une source régulière et mensuelle de revenus. Plus vous allez avoir de missions et plus vous allez évidemment gagner de l’argent, mais si pendant un mois vous avez moins de missions, vous allez, de la même façon, gagner moins d’argent. Vous prenez donc le risque de ne pas avoir une source régulière de revenus.

Développeur web et freelance : quelle structure choisir ?

Quand vous prenez la décision de devenir développeur web freelance, vous allez devoir choisir la structure juridique avec laquelle vous voulez exercer et qui vous servira à signer vos  contrats de freelance. Il faut déjà savoir que vous pouvez devenir développeur web freelance en utilisant quasiment toutes les grandes structures proposées en France, auto-entreprise, entreprise individuelle à responsabilité limitée ou encore société.

On fait rapidement le point sur les avantages et les inconvénients de chacune de ces structures :

  • Développeur web en auto-entreprise : le statut le plus choisi par les développeurs web freelance est de loin le statut d’auto-entrepreneur. Les avantages de ce statut sont nombreux : il suffit de faire une déclaration en ligne, il y a un régime micro fiscal et un régime social avantageux, pas de cotisations sociales à payer en l’absence d’activités. En revanche, il existe également des inconvénients : limitation du chiffre d’affaires et engagement de sa responsabilité personnelle ce qui peut être potentiellement très dangereux.

  • L’Entreprise individuelle à responsabilité limitée : l’EIRL est, comme son nom l’indique, une entreprise individuelle qui a la particularité de vous faire profiter d’une responsabilité limitée. Votre patrimoine personnel n’est pas engagé, et pour autant vous pouvez bénéficier des régimes fiscaux et sociaux avantageux du régime de la micro-entreprise (=auto-entreprise). C’est donc une véritable option à étudier.
  • Développeur web et création de société : créer une société signifie que vous allez créer une entité autonome avec un patrimoine propre, ce qui va automatiquement protéger votre patrimoine personnel. Si vous voulez être developpeur web freelance seul, vous allez créer une société unipersonnelle, c’est-à-dire une SASU ou une EURL. En revanche si vous avez décidé de créer une entreprise de développeur freelance, rien ne vous empêche de créer une SAS ou une SARL. Les formalités sont plus lourdes et plus coûteuses, mais on dit souvent que passer par la création d’une société donne de la crédibilité à un projet.

Sachez que vous pouvez évoluer d’un statut à l’autre, rien ne vous empêche par exemple de commencer à être développeur web freelance sous le statut d’auto-entrepreneur pour ensuite créer une société dès que votre activité prend de l’ampleur et que vous risquez de dépasser les seuils de chiffre d’affaires.

Quel salaire freelance informatique ?

Vous vous demandez sans doute quel est le salaire freelance en informatique c’est-à-dire pour un développeur web ? Si vous avez lu notre fiche, vous avez donc cerné qu’un des inconvénients du statut de freelance est l’irrégularité des revenus perçus.

Il est donc difficile de pouvoir parler du salaire freelance informatique, car en fonction de la zone géographique, de votre degré d’expérience, de votre réseau ou encore des horaires pratiquées, la rémunération perçue par un développeur web freelance va connaître des variations très importantes.

L’alternative du développeur web en portage salarial

Etre développeur web en portage salarial vous permet d’avoir le statut de porté. Vous exercez en tant que travailleur indépendant, pour un client, mais c’est une entreprise de portage qui joue le rôle d’intermédiaire. En pratique c’est l’entreprise de portage qui facture vos honoraires, les encaisse, et vous les reverse sous forme de salaire.

Cette technique vous permet de bénéficier des avantages du statut de salarié, notamment en ce qui concerne les avantages sociaux (retraite et chômage par exemple). Vous êtes donc à votre compte dans le sens où vous choisissez vos clients et vos missions, mais vous ne prenez pas trop de risques dans la mesure où vous n’avez pas d’investissement à faire et votre patrimoine personnel n’est pas engagé.

Pour autant il ne faut pas perdre de vue que l’intervention d’une entreprise de portage salarial n’est pas sans frais. Ces entreprises prennent environ 10% de votre rémunération.

Mise en ligne : 14/08/2018

Rédacteur : Sandra NUSSBAUM, diplômée d'un Master II en Droit Fiscal à la Faculté de droit de Lyon III. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations