Skip to content

👋 Bonjour, nous sommes ravis de vous revoir ! Cliquez ici pour reprendre votre démarche

Se connecter
Téléphone Connexion
Besoin d’aide pour trouver le bon service ? Nos experts sont là. 01 76 39 00 60
Télécharger un modèle de lettre
Fiches pratiques Gérer ses salariés Rupture contrat de travail Comment obtenir l’homologation d’une rupture conventionnelle ?

Comment obtenir l’homologation d’une rupture conventionnelle ?

Rupture contrat de travail
L G

Lysia Gonzalez

Diplômée d'un Master 2 en Droit des affaires et gestion des entreprises. 


Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

La rupture conventionnelle est un mode de rupture du contrat de travail à l’amiable. En effet, le commun accord de l’employeur et du salarié est une condition de validité de cette rupture du CDI. La rupture conventionnelle est plus avantageuse pour le salarié qu’une démission, car elle lui permet de bénéficier des allocations chômage. Toutefois, pour être conclue, elle doit être validée par l’administration : c’est l’homologation de la rupture conventionnelle.

Comment réaliser une rupture conventionnelle ? Qu’est-ce que l’homologation de la rupture conventionnelle ? Comment l’obtenir ? Legalstart répond à toutes vos questions. 

Comment réaliser une rupture conventionnelle?

La procédure de rupture conventionnelle est stricte. 5 étapes doivent être respectées :

  • la lettre de demande de rupture conventionnelle ;
  • l’entretien préalable ;
  • la rédaction de la convention de rupture conventionnelle ;
  • la validation de la rupture conventionnelle ;
  • la fin du contrat de travail.

La procédure de rupture conventionnelle démarre par la lettre de rupture conventionnelle, rédigée par la personne à l’origine de la demande, employeur comme salarié. 

💡 Astuce : n'hésitez pas à utiliser notre modèle de lettre de demande de rupture conventionnelle pour vous aider dans votre rédaction !

Télécharger notre modèle de lettre de rupture conventionnelle

Suite à cette lettre, un entretien préalable minimum est organisé entre l’employeur et le salarié afin de négocier la rupture conventionnelle. Les deux parties peuvent se faire assister durant ces entretiens.

Une fois l’employeur et le salarié d’accord sur la rupture et ses modalités, l’entente se matérialise par la rédaction d’une convention de rupture conventionnelle. Celle-ci contient obligatoirement la date de rupture effective du contrat de travail et le montant de l’indemnité de rupture conventionnelle.

Une fois la convention rédigée et signée, un délai de rétractation de 15 jours, permettant aux parties de revenir sur leur décision, doit être respecté. Une fois ce délai écoulé, la rupture doit être validée pour être définitive. Pour cela, la rupture conventionnelle doit être homologuée.

Qu’est-ce que l’homologation d’une rupture conventionnelle ?

homologation rupture conventionnelle (1)

L’homologation de la rupture conventionnelle est une formalité obligatoire qui conditionne la validité de la rupture. Elle consiste en l’envoi d’un formulaire à l’autorité administrative compétente, qui vérifie le respect des conditions de la rupture conventionnelle.

L’homologation intervient après l’écoulement du délai de rétractation de 15 jours. La demande d’homologation ne peut être envoyée qu’une fois ce délai terminé. 

☝️ Bon à savoir : depuis le 1er avril 2021, la DIRECCTE a été associée avec d’autres services administratifs et est devenue la DREETS (Directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités).

La demande d’homologation de rupture conventionnelle doit être envoyée à la DREETS de votre région ou à la DDETSPP de votre département.

⚠️  Attention : si la rupture conventionnelle concerne un salarié protégé, on ne parle pas d’homologation, mais d’autorisation de rupture conventionnelle, délivrée par l’inspecteur du travail. 

Comment demander l’homologation d’une rupture conventionnelle ?

Jusqu’au 1er avril 2022, deux possibilités étaient offertes pour réaliser la demande d’homologation de rupture conventionnelle :

Depuis le 1er avril 2022, la validation de la rupture conventionnelle se fait en ligne uniquement. Sauf exception, en cas d'impossibilité d'utilisation du service, aucune demande par courrier ne sera traitée.

Pour réaliser votre demande, vous devez donc vous rendre sur le téléservice TéléRC et compléter vos informations. Le remplissage du dossier de demande ne prend que quelques minutes et assure un contrôle des informations importantes saisies, afin d’éviter les refus d’homologation de rupture conventionnelle. Le téléservice vérifie automatiquement :

  • le respect des délais légaux ;
  • la conformité du montant de l’indemnité de rupture (minimum légal).

Une fois la saisie des informations terminée, le formulaire est téléchargé et imprimé en 3 exemplaires, qui seront signés par l’employeur et le salarié. Un exemplaire doit ensuite être scanné en PDF et déposé sur le téléservice, afin d’être envoyé pour homologation.

L’homologation de la rupture conventionnelle par la DREETS

La DREETS - ou DDETSPP - effectue plusieurs vérifications, dont notamment :

  • le respect de la liberté de consentement du salarié et de l’employeur ;
  • le respect des conditions liées à l’entretien : réalisation, possibilité d’assistance, etc. ;
  • le respect du montant minimum de l’indemnité de rupture conventionnelle ;
  • le respect du délai de rétractation.

Suite à ces vérifications, la DREETS valide ou refuse la rupture conventionnelle. Si sa décision est positive et qu’elle valide la rupture, l’homologation de la rupture conventionnelle met fin au contrat de travail à la date prévue. 

L’administration remet normalement une attestation d’homologation de rupture conventionnelle à l’issue du délai d’instruction de la demande, avec sa décision. Comment obtenir une attestation d'homologation de rupture conventionnelle ? Il vous suffit de vous rendre sur votre espace sur le téléservice TéléRC et télécharger votre attestation.

L’administration peut, au contraire, invalider la rupture conventionnelle. Dans cette situation, le contrat de travail se poursuit entre l’employeur et le salarié.

❓ Question fréquente : que faire en cas de refus d'homologation de la rupture conventionnelle ? Si l’homologation de la rupture conventionnelle vous est refusée, vous pouvez adresser à nouveau une demande à la DREETS en corrigeant les erreurs présentes dans la précédente. Il est également possible de saisir le conseil des prud’hommes dans les 12 mois suivants le refus.

Quel est le délai d’homologation d’une rupture conventionnelle ?

Pour une rupture conventionnelle, l’homologation prend normalement 15 jours. En effet, la DREETS dispose de 15 jours ouvrables à partir du lendemain de sa saisine pour statuer sur la validité de la rupture conventionnelle. 

☝️ Bon à savoir : contrairement au délai de rétractation, il n’est pas tenu compte des week-ends et jours fériés.

À l’issue de ce délai d’homologation de la rupture conventionnelle, vous pouvez recevoir une réponse explicite de l’administration (acceptation ou refus), ou bien aucune réponse. Dans ce second cas, le silence de l’administration est considéré comme une acceptation de la demande.

Vous pouvez suivre le statut de votre demande sur le téléservice TéléRC. Vous y trouverez également un simulateur afin de connaitre le délai de rupture conventionnelle.

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de tous les entrepreneurs 🚀
LG

Lysia Gonzalez

Diplômée d'un Master 2 en Droit des affaires et gestion des entreprises. 

Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Fiche mise à jour le

Vous souhaitez réaliser une rupture conventionnelle ?
📃 Nous vous mettons à disposition gratuitement un modèle de lettre de rupture conventionnelle

Télécharger un modèle de lettre