09 novembre 2020

Restaurant de vente à emporter: comment ça marche?
Temps de lecture : 4 min

Sami Messabhia
Diplômé de l'Université Toulouse I Capitole. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un restaurant

En France, les modes de consommation se diversifient de plus en plus. C’est notamment le cas pour la restauration. En effet, la consommation sur place n’est plus le seul moyen d’apprécier la cuisine d’un restaurant. Puisque le succès de la restauration rapide via la vente sur place et/ou à emporter n’est plus à démontrer, les restaurants traditionnels se tournent vers de nouveaux modes de vente.

Vous souhaitez ouvrir un restaurant de vente à emporter? Vous voulez connaître la réglementation et les bonnes pratiques à adopter? Legalstart fait le point sur tout ce que vous devez savoir.

restaurant vente à emporter

Pourquoi opter pour la vente à emporter en restaurant?

La vente à emporter en restaurant est un système de vente dans lequel le client emporte sa commande à son domicile, à son lieu de travail, ou tout autre endroit, et ne consomme donc pas sur place. 

C’est un type de vente en pleine expansion, qui présente certains avantages pour le consommateur, mais également pour le restaurateur:

  • Un gain de temps: la vente à emporter permet au restaurateur de ne pas se préoccuper du service sur place, et augmente donc la rapidité du service;
  • Une augmentation du chiffre d’affaires: les consommateurs sont de plus en plus séduits par la vente à emporter. Souvent, leurs emplois du temps chargés ne permettent pas de manger sur place. Ainsi, la vente à emporter permet de répondre à une demande importante;
  • S’il opte pour le tout à emporter, le restaurateur peut économiser des frais de bail commercial puisqu’il n’a pas besoin de salle pour son resto à emporter.

De plus, le taux de TVA pour la vente à emporter est relativement avantageux.

Comment mettre en œuvre la vente à emporter en restaurant? 

Si vous souhaitez ouvrir un restaurant de vente à emporter à Paris, Marseille, Toulouse ou dans toute autre ville, sachez que vous devez respecter certaines étapes. Il en est de même pour les restaurants déjà ouverts qui souhaitent innover par la vente à emporter.

Vous pouvez notamment procéder à: 

  • Une digitalisation du restaurant: en développant le click and collect, le restaurateur est en phase avec des consommateurs digitalisés, qui passent souvent commande en quelques clics. Pour cela, le restaurateur doit développer un site internet et maximiser sa présence sur les réseaux sociaux;
  • Une création d’offre à emporter: la carte du restaurant peut être réduite, de manière à offrir au client une carte concise et donc plus attractive;
  • Un nouveau calcul des charges et bénéfices: la vente à emporter modifie le modèle économique du restaurant. Les charges inhérentes au service et à la plonge sont réduites, mais d’autres apparaissent (par exemple, les frais d’emballage). Mieux vaut donc reprendre votre business plan de restaurant avant de vous lancer;
  • L’aménagement d’une zone de récupération de commandes: il est nécessaire de garder une bonne organisation entre les murs de votre restaurant. Vous pouvez ainsi aménager une zone dédiée aux ventes à emporter.

N’oubliez pas que la restauration à emporter reste une expérience pour le consommateur. Afin de le fidéliser, le plat à emporter doit être de qualité, mais également le packaging, sorte d’identité visuelle de votre restaurant.

Vente à emporter en restaurant: quelle législation?

La vente à emporter a une réglementation particulière. Vous devez notamment procéder à:

  • La modification de l’objet social: votre activité se développe, mais elle ne correspond pas forcément à votre objet social, si ce dernier limite votre activité à de la restauration sur place. Dans ce cas, il est nécessaire de passer par une procédure de modification de l’objet social;
  • La renégociation du bail commercial: si le bail commercial mentionne l’activité de café-restaurant, ou de brasserie, sans évoquer la vente à emporter, vous devez informer le bailleur avant de vous lancer dans la vente à emporter.

Si vous souhaitez vendre de l’alcool à emporter, des licences spécifiques doivent être obtenues en parallèle de la licence restaurant:

  • La petite licence à emporter: elle permet de vendre des boissons alcoolisées de 3ème groupe, c’est-à-dire des boissons fermentées non distillées comme des vins doux naturels, des vins de liqueurs, des bières, etc;
  • La licence à emporter: elle permet de vendre toutes les boissons alcoolisées autorisées.

Bon à savoir: ces licences font l’objet d’un affichage obligatoire en restaurant.


En définitive, en restaurant, la livraison et la vente à emporter sont deux types de vente en pleine expansion. Toutefois, il est nécessaire de préparer la mise en place de la vente à emporter dans un restaurant. Cette préparation passe par l’accomplissement de formalités administratives, mais également par l’adoption de bonnes pratiques à mettre en œuvre pour réussir.

Mise à jour: 09/11/2020

Rédaction : Sami Messabhia, diplômé de l'Université Toulouse I Capitole. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Commencer les démarches

Ouvrir un restaurant

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Hôtellerie-Restauration

Recevoir les articles