25 août 2020

Quelles aides à l’embauche d’un jeune salarié?
Temps de lecture : 2 min

Matthieu Pace
Diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Afin de limiter l’impact de la crise économique du Coronavirus sur les jeunes adultes, les pouvoirs publics proposent une prime à l’embauche d’un jeune salarié. Avant de proposer un contrat de travail à un jeune au sein de votre entreprise, vous avez la possibilité de bénéficier du plan “1 jeune, 1 solution”. On vous explique ce que prévoit ce dispositif exactement.

embauche jeunes

Embauche d’un jeune: quels avantages pour l’entreprise?

Depuis la fin du confinement, les entreprises ont fort à faire pour reprendre leurs activités professionnelles. Ce ralentissement de la vie économique est assez difficile pour les jeunes arrivants sur le marché du travail en ce moment.

Pour ne pas pénaliser une large part de ces nouveaux actifs, l’État décide donc de garantir à l’employeur une aide à l’embauche d’un jeune salarié dans son entreprise. Cette compensation de charges peut atteindre 1.000€ par trimestre, pour un maximum de 4.000€ sur un an.

Bon à savoir: cette compensation est au prorata de la quotité de temps de travail du jeune salarié et de la durée de son contrat.

Si vous souhaitez favoriser l’embauche d’un jeune au sein de votre entreprise, notez que les conditions d’obtention de cette aide sont d’embaucher un jeune:

  • De moins de 26 ans;
  • Entre août 2020 et janvier 2021;
  • En CDD d’au moins 3 mois ou en CDI;
  • Avec une rémunération maximale équivalente à deux fois le SMIC horaire.

À noter: l’aide à l’embauche 2020 est maintenue si le salarié dépasse l’âge de 26 ans durant son contrat, ou s’il signe un CDI (avant le 31 janvier 2020) après un CDD.

En plus de cette aide à l’embauche des jeunes salariés, les employeurs ont la possibilité de profiter d’une aide supplémentaire lors de l’embauche d’un alternant en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage. Le montant de l’aide à l’embauche d’un apprenti en 2020 dépend de l’âge du jeune concerné, il s’élève à:

  • 8.000€ pour un alternant de plus de 18 ans;
  • 5.000€ pour un alternant de moins de 18 ans.

Comment obtenir l’aide à l’embauche d’un jeune?

Pour pouvoir bénéficier du “plan jeunes” prévu par le gouvernement, vous devez adresser votre demande à l’ASP (Agence de Services et de Paiement) à partir du 1er octobre 2020. Pour prouver votre bonne foi, vous devez fournir une attestation sur l’honneur affirmant que vous êtes en mesure d’obtenir cette aide.

Vous êtes éligible à ce dispositif si:

  • Le salarié est conservé dans l’entreprise au moins 3 mois;
  • Vous ne touchez pas déjà une aide de l’État pour l’embauche d’un jeune;
  • Les paiements de vos cotisations et de la contribution à la sécurité sociale (ou à l’assurance chômage) sont à jour;
  • Vous n’avez pas procédé, depuis le 1er janvier 2020, à un licenciement économique sur le poste pour lequel vous embauchez un jeune;
  • Vous ne licenciez pas un salarié pour embaucher un jeune au même poste.

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pouvez percevoir l’aide à l’embauche d’un jeune salarié ou d’un jeune alternant. Dans ce cas, vous devez transmettre à l’ASP une attestation trimestrielle de la présence du salarié dans l’entreprise.

Désormais, vous connaissez toutes les modalités de l’aide à l’embauche d’un jeune en entreprise. N’hésitez pas à profiter de ce dispositif pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes travailleurs fragilisés par la situation économique liée au Covid-19.

Mise à jour : 25/08/2020
Rédaction : Matthieu Pace, diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Vie de l'entreprise

Recevoir les articles