27 août 2020

Plan de relance: un soutien renforcé pour les PME
Temps de lecture : 3 min

Matthieu Pace
Diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Afin de soutenir la création d’entreprises et d’éviter que de nombreuses PME se retrouvent en faillite, les pouvoirs publics ont décidé de renforcer le plan de relance économique. Ce soutien supplémentaire allonge le délai de remboursement des Prêts Garantis par l’État (PGE) accordés aux PME, et prévoit également un nouveau système de crédit à long terme. Découvrez le fonctionnement de ce nouveau plan de relance pour les PME.

plan de relance PME

Plan de relance: remboursements allongés pour les PGE?

Grâce au plan de relance européen, la France dispose de fonds importants pour soutenir l’entrepreneuriat durant la crise économique liée au Coronavirus. Dans cette optique, le gouvernement a décidé d’encourager l’utilisation des Prêts Garantis par l’État en promettant 300 milliards d’euros de crédit pour les entreprises qui connaissent des difficultés de trésorerie.

Les PGE s’adressent à différents types de professionnels:

Structures éligibles au PGE

Structures non-éligibles au PGE

  • Associations et fondations avec une activité économique;
  • Artisans et commerçants;
  • Professions libérales;
  • Exploitants agricoles;
  • Micro-entreprises;
  • Sociétés.
  • Établissements de crédit;
  • SCI (Sociétés Civiles Immobilières);
  • Sociétés de financement.

Bien que ce dispositif s’avère très utile, les PGE durent généralement une année, or “beaucoup de PME ne seront pas en mesure de rembourser leur PGE au bout d’un an (…) et demanderont donc à étendre la durée de remboursement”.

Pour éviter de pénaliser les PME avec des créances trop importantes, le ministre de l’Économie annonce que les banques vont accepter de prolonger les PGE des Petites et Moyennes Entreprises, avec des taux d’intérêt attractifs (entre 1% et 3%).

Nouveaux prêts participatifs grâce au plan de relance

Comme pour le plan de relance automobile, le nouveau dispositif prévu par Bercy mise sur un accompagnement des PME sur le long terme. Concrètement, le gouvernement propose de mettre en place des prêts “participatifs” qui s’étalent sur un temps relativement long, de 7 ans au minimum.

Ces nouveaux crédits de longue durée se situent à mi-parcours entre le prêt bancaire classique et l’investissement direct dans les fonds propres des PME. Pour faciliter l’emprunt, “l’État apportera sa garantie jusqu’à 3 milliards d’euros, ce qui permettra aux entreprises de lever de 10 à 15 milliards d’euros de prêts à long terme”, le tout financé grâce aux 40 milliards promis par le plan de relance de l’Europe.

Mais pourquoi opter pour un plan de relance qui favorise l’endettement à long terme? Vous pouvez effectivement penser que ce dispositif ne va faire que fragiliser les PME déjà précaires. Toutefois, les entreprises françaises ont déjà massivement recours à l’emprunt depuis les débuts de la crise économique.

Il ne s’agit donc pas de pénaliser les Petites et Moyennes Entreprises, mais bien de leur permettre de reconstituer leur trésorerie sans alourdir leurs créances, en proposant une solution durable à moyen et long terme.

Désormais, vous connaissez les dernières mesures prévues par le plan de relance des pouvoirs publics afin d’accompagner durablement les PME. Dans un contexte économique compliqué, ces nouveaux prêts peuvent permettre à l’entrepreneuriat français de se relever plus facilement.

Mise à jour : 27/08/2020

Rédaction : Matthieu Pace, diplômé de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Besoin d'en savoir plus?

Recevez gratuitement les meilleurs articles de la catégorie Coronavirus & Entrepreneurs

Recevoir les articles