En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Amandine Cassuto
Diplômée de l’université Paris I Panthéon Sorbonne. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard
Article mis à jour le 03 février 2016
Temps de lecture : 2 min

Publié le 3 février 2016

En tant que leader de la création d'entreprise en ligne (création de SAS, SARL, auto-entreprise, etc.), Legalstart.fr publie aujourd'hui les premiers résultats de l'Observatoire des créateurs d'entreprise. Sur un échantillon de 2800 sociétés créées du 1er janvier au 31 décembre 2015, nous avons cherché à savoir quelles étaient les régions les plus "entreprenantes", les secteurs d'activité et les types de sociétés vers lesquels les français se tournent au moment du grand saut dans l’univers de l’entrepreneuriat.

Pourquoi un Observatoire ?

Nous avons fondé l'Observatoire des créateurs d'entreprise pour extraire et diffuser des statistiques relatives à la création d'entreprises en France. Notamment, l'idée était d'établir le portrait-robot des nouvelles entreprises créées en 2015 : leur localisation géographique, les domaines dans lesquels elles ont majoritairement choisi de s’inscrire, mais aussi le type de statut choisi. On peut alors aisément dresser une cartographie de la répartition de la création d’entreprises en France et voir se dégager divers phénomènes.

Principaux enseignements du 1er Observatoire

Une forte tendance à l'auto-entreprenariat

Les résultats de l’Observatoire soulignent également l’attrait pour le statut de l’auto-entrepreneur. Celui-ci est lié à sa simplicité et s’affirme comme le moyen le plus rapide pour se lancer. Il se positionne de plus en plus comme une alternative à l’emploi et tend à fragiliser la situation de certains travailleurs.

La création d’entreprise comme alternative au chômage

Par ailleurs, selon une étude d’OpinionWay, portant sur les sources de motivation qui poussent les français à entreprendre : le désir de créer son entreprise est pour les auto-entrepreneurs la motivation principale. « Les français partagent cette analyse : pour 83% d’entre eux, le développement des auto-entrepreneurs montre que les français ont de plus en plus le goût d’entreprendre ». Pour 71% des français, créer sa société est une alternative au chômage. Legalstart.fr propose un moyen simple, rapide et peu couteux pour créer son entreprise. Lancez-vous !

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations