En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Malo de Braquilanges
Diplômé de Sciences Po Paris. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.
Article mis à jour le 28 juin 2018
Temps de lecture : 1 min

Publié le 5 mai 2014

Votre activité se développe rapidement, votre chiffre d’affaires devrait dépasser les seuils autorisés, vous souhaitez vous associer ou encore vous voulez protéger votre patrimoine personnel. Différentes raisons peuvent justifier le passage à un nouveau régime.

 
 
Quelles sont alors les options offertes pour effectuer ce changement de statut auto-entrepreneur. Voici une liste des différentes options qui s’offrent à vous selon que vous souhaitiez :
 
  • Vous associer

L’association peut vous permettre de recevoir des fonds supplémentaires par l’ouverture de votre capital à de nouveaux investisseurs,  de bénéficier de compétences complémentaires ou encore de faire entrer un partenaire pour gagner en crédibilité. Les régimes de la SARL et de la SAS  répondent le mieux à ces objectifs. Mention spéciale toutefois pour la SAS combinée à un pacte d’associés qui donne la possibilité de fixer librement et de manière confidentielle les règles du jeu entre associés : que se passe-t-il si l’un des associés souhaite partir ? (autorisation préalable, interdiction temporaire de vente des actions, droit de rachat prioritaire des actions, obligation de non concurrence etc.)

  • Protéger votre patrimoine personnel

Vous réalisez que votre activité peut présenter des risques qui mettraient en danger votre patrimoine propre et vous souhaitez préserver vos proches. En optant pour la SARL, la SA ou la SAS, vous serez moins exposé en cas de difficultés de l'entreprise, votre responsabilité est limitée et vos biens personnels sont à l'abri de l'action des créanciers

  • Déplafonner votre chiffre d’affaires

Vous avez atteint le seuil d’application du régime, le changement de statut auto-entrepreneur s’impose. Pour que la transformation vous soit la plus simple et la moins coûteuse vous pouvez opter pour le régime de l’entreprise individuelle classique. Vous n’avez plus de plafond de chiffres d’affaires et les formalités de transition sont légères. Néanmoins, comme pour l’au-entrepreneur, il n’y a pas de séparation entre votre patrimoine personnel et celui de l’entreprise.

  •  Développer votre activité

Votre activité se développe rapidement et cela entraine de nouveaux besoins  pour vous : entrée de nouvelles sources de financements, changement de locaux, embauche de personnel. Le régime de l’auto-entrepreneur n’est plus le mieux adapté à votre situation. La société (SA, SARL, SAS) vous permettra de vous doter d’un cadre pérenne susceptible de supporter un développement rapide de votre activité.

Vous avez déjà fait votre choix ? Chez legalstart.fr nous vous simplifions la vie : vous pouvez créer votre entreprise et l’immatriculer intégralement en ligne.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations