En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à réaliser des statistiques de navigation et à vous proposer des offres adaptées à vos besoins.
En savoir plus
Fermer
Article mis à jour le 06 mai 2017

Legalstart.fr parmi les 120 starts-up en vue !

Ombeline Cathelineau
Elève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ombeline est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Publié le 6 mai 2017

C’est officiel : l’édition 2017 de l’ouvrage collectif “Génération French tech, les 1000 qui feront l’économie de demain” a été mis en ligne ce matin.

Rédigé à l’initiative de SNCF Développement et avec le soutien de 10 partenaires (Business France, la French Tech, Groupement Les Mousquetaires, La Maif, Le Groupe la Poste, Nextdoor, Sanofi, SNCF réseau, Accenture et Avanade), cet ouvrage présente l'état du marché français des entreprises innovantes. 

Il met en avant 1000 start-ups françaises et les classe selon leur domaine d’activité (alimentation et restauration, finance et assurance, services juridiques etc.). A la clé : identifier le top 120 des start-ups qui se démarquent dans chacun de ces domaines (10 par marché). Et…. Legalstart.fr y figure ! 

Nous sommes heureux de faire partie du top 10 des Legaltech et du top 120 des start-ups françaises en vue ! 

Comment les start-ups ont-elles été sélectionnées ?

Le but de l’opération est d’identifier les start-ups en vogue dans chaque domaine d’activité, pour “mettre en lumière les atouts et enjeux de la French Tech”. Loin de constituer un simple annuaire, ce livre constitue un véritable guide pour celui qui souhaiterait avoir un état des lieux précis sur l’état du marché de la tech en France.

Pour sélectionner les start-ups, deux critères ont été retenus. La start-up doit :

  • avoir un SIREN en France ; et
  • avoir été créée entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2016.

A partir de là, plus de 10000 start-ups ont été identifiées. Pour sélectionner celles qui feront l’économie de demain, il a été procédé à un tri : ont été retenues les 1000 start-ups qui se sont faites remarquer de par l’importance de leur levée de fonds, par leur traction commerciale et par leur impact sur le marché.

Attractives, ces 1000 start-ups ont levé plus de 2,5 milliards d’euros, dont 1,3 milliard par les 120 pépites identifiées par le livre.

Qu’est-ce que cet ouvrage nous apprend sur l’état du marché des Legaltech en France ? 

L’étude réalisée par Seraphin.Legal indique qu’entre 2014 et 2016, plus de 60 start-ups juridiques ont été créés. En seulement 2 ans, le marché qui initialement comptait 5 acteurs, en compte maintenant 70 !

Les Legaltech interviennent dans des secteurs variés du marché du droit : digitalisation des formalités administratives, rédaction automatisée de documents juridiques, mise en relation clients-avocats, analyse des données juridiques... Grâce à leur action, les Legaltech favorisent l'accès au droit des entrepreneurs et particuliers et proposent des services plus économiques et mieux adaptés à leurs besoins réels

Le mouvement Legaltech est aujourd'hui en maturation progressive, à l'image de la Fintech avant elle, des domaines de l'edutech ou de l'e-santé, etc... Toutes ces entreprises innovantes bouleversent leurs marchés respectifs et se taillent une place aux côtés des acteurs traditionnels. Assez naturellement, les rédacteurs de cet ouvrage s’interrogent : les 120 pépites seront-elles l’avenir du SBF 120, c’est-à-dire les futures plus grandes entreprises françaises ?

Date : 06/05/2017

Rédactrice : Ombeline Cathelineau, élève-avocate à l’EFB et diplômée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ombeline est spécialisée dans l’accompagnement juridique des entrepreneurs. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.

Inscrivez-vous à notre newsletter

pour recevoir nos dernières informations